Athlétisme : Kevin Mayer plus ambitieux que jamais

Le contrat est plus que rempli pour Kevin Mayer. Le décathlonien français s’est offert sa qualification pour les Jeux de Tokyo. À Saint-Paul (Réunion), l’Argenteuillais s’est imposé avec 8552 points.

 
Kevin Mayer a bien terminé 2020. le Français est allé chercher sa qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo en signant un tournoi complet. Le décathlonien le dit lui-même, « j’étais à peu près persuadé que mon plan se déroulerait sans accroc. » Après trois stages effectués sur l’île aux volcans, Kevin Mayer a choisi la Réunion pour décrocher, dès l’ouverture des fenêtres de qualifications, son billet pour Tokyo. Désormais, il peut se permettre de ne penser qu’à cela. L’objectif est très clair, il faut ramener l’or du Japon. Malgré un palmarès déjà bien rempli, l’or olympique manque toujours à Kevin Mayer. Pour se qualifier aux Jeux, le minimum requis était de 8350 points. Avec ses 8552 points, le Français a donc largement respecté le contrat. Ce total de points est la quatrième meilleure performance de sa carrière. Pourtant, après l’exercice traumatisant des Mondiaux de Doha, l’Argenteuillais n’a pu qu’assurer à la perche avec une barre de 4m65 franchie. Bien loin de ses 5m45, déjà sautés en décathlon, et des 5m60 réalisés en salle.

 

 

En quatre ans, Kevin Mayer a changé de dimension. Deuxième à Rio derrière la légende Ashton Eaton, le Français n’a plus cessé de s’améliorer. Désormais, son plus grand adversaire reste lui-même. Ce week-end encore, le décathlonien a établi un nouveau record personnel sur le 110m haies. Ce dernier a réalisé un chrono de 13’’54, un temps stratosphérique sur un décathlon. Il n’avait jamais fait mieux que 13’’75 dans la discipline. À titre de comparaison, il avait réalisé un temps de 14’’02 aux Jeux de Rio. Cela témoigne de la progression hallucinante de Kevin Mayer ces dernières années. Pour le moment, l’Argenteuillais se dit « confiant » et « rassuré ». Dans un entretien accordé à l’AFP, il pense « encore avoir un sacré niveau, au-dessus du record du monde. »

Mattéo Rolet
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE