Le BDE STAPS Marne-la-Vallée au service de l’environnement

Du 18 au 22 janvier se tenait la première édition de la Semaine Nationale du Sport et de l’Environnement (SNSE). Cette initiative organisée par l’ANESTAPS a pour but de sensibiliser les étudiants à l’écologie via le sport. Le BDE STAPS de Marne-la-Vallée a pleinement pris part à cet événement.

Le constat est simple : notre mode de vie n’est pas compatible avec le fonctionnement de notre planète. Les habitudes doivent changer. Pour ce faire, quoi de mieux que de se retrouver autour de la pratique sportive pour en parler. « Tout est plus facile avec le sport car en apportant des exemples concrets aux jeunes et aux sportifs, ces derniers vont se sentir plus concernés. Par exemple nous leur parlons du ski qui petit à petit est amené à disparaître », explique Elina Gigan, étudiante et en charge du projet de la SNSE au sein du BDE STAPS Marne-la-Vallée. La SNSE, en partenariat avec la MAIF, a donc matérialisé cette pensée en s’organisant autour de 3 objectifs : sensibiliser aux enjeux environnementaux, pratiquer une activité physique et sportive, et mettre en lumière des initiatives locales. Le BDE STAPS Marne-la-Vallée a alors mis en place toutes sortes d’actions. « Nous avons tout d’abord mis en place un plan de communication sur les réseaux sociaux avec tous les jours des affiches numériques, nous avons même fait un tuto de lessive maison et écologique sur notre page. Nous avons aussi eu une intervention dans un collège avec une classe de 5e. Enfin nous avons aussi fait un « clean up » avec l’association Organe de Sauvetage Ecologique (OSE) », détaille Elina Gigan.

 

 

Pour le BDE STAPS de Marne-la-Vallée, cette Semaine Nationale du Sport et de l’Environnement a été une réussite. Elina Gigan en est fière. « L’intervention dans le collège a été une réussite, l’établissement nous a même demandé si on pouvait revenir toutes les semaines faire la même chose. Et le « clean up » aussi a bien fonctionné, nous avons nettoyé deux fois plus que ce que l’association avait estimé ! » Pourtant, en raison de la crise sanitaire, l’organisation n’a pas été facile. Impossible de faire de la promotion en présentiel, des facs fermées, des établissements scolaires réticents, le chemin fût long. Finalement, tout s’est bien passé et cela est prometteur pour le futur de la SNSE affirme l’étudiante. Cette première édition « en mode Covid » a été une réussite et donne maintenant des idées pour la suite. Le but : que le mouvement se reproduise tous les ans à la même date. La SNSE voudrait alors sensibiliser à une plus grande échelle. Pour ce faire, le BDE STAPS Marne-la-Vallée a déjà des idées. « Nous aimerions organiser cet évènement conjointement avec la Ville pour toucher le plus de monde possible et pourquoi pas prendre plus d’ampleur. »

Arthur Glory
Crédit photo : ANESTAPS
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE