Le sport unit la jeunesse nanterrienne

À Nanterre, des nombreux clubs et associations sportives proposent des activités qui séduisent les jeunes. Au sein de la ville, le sport permet ainsi d’unifier la jeunesse autour de valeurs fortes.

Le sport vecteur de vivre ensemble, Nanterre en est l’incarnation parfaite. « Chez nous, tous les types de publics pratiquent ensemble, quels que soient leurs âges ou leurs origines », confirme Housni Ali, président de l’A.S.C.V.S., association proposant des cours sportifs, des bootcamp, des voyages sportifs et des événements. « C’est une association que j’ai créée avec mon grand frère. Nous sommes tous les deux coachs sportifs. Nous voulions venir en aide aux personnes qui désirent faire du sport sans pour autant passer par du coaching privé, qui nécessite un certain budget. Un engouement s’est créé à Nanterre autour des cours que nous proposons. Les gens apprécient le concept et cela fait désormais cinq ans que nous proposons des cours collectifs chaque semaine. » Le succès est en effet au rendez-vous, l’association pouvant accueillir 40 personnes par cours. « Il y a tout type de public, mais les jeunes sont au rendez-vous », se réjouit Housni Ali. « Nous avons par exemple mis en place des exercices pour les tout petits. Ces exercices sont destinés à développer leur motricité, leur coordination et leurs capacités. Les adolescents sont plutôt là dans une notion d’accomplissement, souvent en complément de leur activité physique. C’est donc en leur proposant du challenge que nous pouvons les fédérer. Je parle des adolescents, mais aussi des adolescentes. Il y a une véritable pratique mixte au sein de nos cours, nous avons tenu à pleinement impliquer les femmes qui ont le droit à une pratique sportive de qualité. » Pour le coach sportif, pratiquer une activité sportive est donc un outil parfait afin de mobiliser la jeunesse nanterrienne. « Pratiquer permet aux jeunes de se discipliner. Nous faisons en sorte de passer un message et de leur donner la possibilité de développer des valeurs et principes dont ils peuvent se servir dans leur vie quotidienne. » Des valeurs que l’A.S.C.V.S. entend continuer de porter, l’association ayant un grand projet de digitalisation « afin de toucher de plus en plus de personnes grâce aux réseaux sociaux par exemple. »

 

 

Toucher de plus en plus de personnes, c’est aussi ce que parvient à faire le breakdance. « Il y a des villes où, historiquement, le breakdance est très présent depuis de nombreuses années, car des événements ont été créés autour de la discipline. À Nanterre, le breakdance est encore très « jeune » », révèle Richard « Steady », l’un des professeurs de breakdance œuvrant au sein du service des sports de la Ville de Nanterre. « C’est une discipline que l’on propose désormais dans les ateliers municipaux de la ville, car il n’y a pas d’association nanterrienne de hip-hop. C’est donc le Service des sports qui fait vivre la discipline en proposant des stages, des activités et des événements autour de la discipline. Nous avons déplacé l’activité au Palais des Sports afin qu’elle fonctionne et attire les jeunes. » C’est aujourd’hui le cas : chaque cours de breakdance proposé attire désormais un nombre croissant d’adolescents venus de tous horizons. « Les aspects esthétiques et performances du breakdance attirent les jeunes. Sans parler du fait que cette discipline porte les valeurs de la culture hip-hop, à savoir l’échange, le partage et l’autonomie. Notre discipline est un levier d’éducation », confie Richard « Steady ». « Cette activité s’inscrit pleinement dans les valeurs du vivre ensemble. La culture hip-hop est celle de référence dans l’optique du vivre ensemble. De plus, le breakdance est une discipline qui encourage la pratique mixte, filles et garçons pratiquent ensemble, ce qui est une très bonne chose. Dans les ateliers municipaux, il y a autant de filles que de garçons. Tous les âges se mêlent dans nos cours. »

 

 

Une mixité que l’on retrouve également au sein des sports de combat, pilier du paysage sportif à Nanterre. « Les sports de combat sont une institution à Nanterre », confirme Farid Rezzag, ancien champion du monde de boxe thaï et désormais coach du Team Rezzag à l’Entente Sportive Nanterre. « Des disciplines comme la boxe thaï et le muay thaï, notamment, véhiculent des valeurs de discipline, d’abnégation, mais aussi de partage qui parlent aux jeunes. Nous avons de plus en plus d’adolescentes, que ce soient des garçons ou des filles, qui viennent pratiquer et qui s’épanouissent pleinement dans la pratique de leur discipline. » De jeunes pratiquants qui bénéficient d’un cadre exceptionnel et de l’exemple de Farid Rezzag, monté sur le toit du monde de sa discipline à force d’abnégation et de travail. « La boxe et les sports de combat en général permettent d’instaurer une véritable solidarité entre les pratiquants, y compris jeunes. Il y a un esprit de groupe qui fait extrêmement plaisir à voir. » Plus que jamais, le sport à Nanterre est un terreau fertile au service du vivre ensemble.

Olivier Navarranne
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE