SPORTMAG.fr
En ce moment

Éric Carrière raconte sa reconversion professionnelle

Jonas Jacquel
L’ancien footballeur professionnel Éric Carrière a terminé sa carrière à Dijon en Côte-d’Or, où il a ouvert une cave à vin. Il raconte sa reconversion.

 

Vous êtes amoureux du vin depuis longtemps ?

Ah oui ! Ça date de l’époque où je jouais à Lyon (2001-2004), quand j’avais rencontré un vigneron, Stéphane Ogier. Je me suis alors passionné pour le vin et pour les gens qui en font, presque exclusivement des personnes aimant partager. C’est ce qui me plaît beaucoup dans le milieu du vin : les moments passés ensemble autour d’une bonne bouteille. C’est irremplaçable. Alors que la télé, le foot, l’argent, ok… mais, ce n’est rien par rapport au temps partagé avec des gens qu’on apprécie. J’ai donc démarré une activité de caviste-négociant à Dijon, avec quelques lieux de stockage, en Ariège et à Lyon notamment.

En quoi consiste votre travail ?

J’achète du vin à des vignerons et je le revends dans le commerce. On possède aujourd’hui 3 000 références et 60 000 bouteilles. Je suis dans nos bureaux du mardi au vendredi, car je bosse souvent pour Canal + le dimanche et le lundi. Je me déplace aussi pour des dégustations permettant de découvrir des vins, dans des domaines ou lors d’événements dédiés aux professionnels.

Et ça vous plaît ?

Oui, ce rôle de chef d’entreprise me plaît beaucoup, devoir gérer les équipes, recruter… Je m’occupe d’une équipe de 10 personnes et grosso modo, c’est le rôle d’un coach en football, mais sans président au-dessus de soi ! Et j’ai une certaine liberté : si je veux partir trois jours en vacances en famille, j’y vais.

Votre activité marche ?

Oui, on est très content. Je préfère ne pas communiquer mon chiffre d’affaires mais on s’est beaucoup développé ces dernières années. La preuve, on avait jusqu’à présent des bâtiments – bureaux et entrepôt – de 650 m2 au total et on va construire 1 000 m2 de plus de stockage.

> Découvrez en intégralité notre édition consacrée à la Région Bourgogne-Franche-Comté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *