Coupe du monde féminine 2019 : Paris attend les Bleues

Antre du match d’ouverture de cette Coupe du monde féminine 2019, le Parc des Princes s’apprête à accueillir sept rencontres. Habituée des grands rendez-vous, la capitale a déjà mis les petits plats dans les grands.

 
C’est sur la magnifique pelouse du Parc des Princes, traditionnellement réservée aux joueurs du PSG et à leurs adversaires, que l’équipe de France a rendez-vous. Très exactement le 7 juin à 21h00 face à la Corée du Sud. Un match d’ouverture très attendu pour des Bleues qui n’ont pas le droit à l’erreur à l’occasion de leur entrée en lice dans la compétition. Qui dit match d’ouverture dit aussi cérémonie d’ouverture. À l’heure où nous imprimons, peu d’informations ont filtré sur le contenu de cette dernière. Mais à l’image de celle de l’Euro 2016, elle devrait multiplier les clins d’œil à l’histoire du football français. Les spectateurs du Parc des Princes feront bien de profiter du spectacle lors de cette première journée, eux qui ne reverront peut-être pas les filles de Corinne Diacre dans l’antre parisienne. Après ce match d’ouverture, place à plusieurs rencontres de poules, avec Argentine-Japon (10 juin à 18h00), Afrique du Sud-Chine (13 juin à 21h00), États-Unis-Chili (16 juin à 18h00) et Écosse-Argentine (19 juin à 21h00). Suivront un huitième de finale entre le deuxième du groupe F et le deuxième du groupe E (24 juin à 21h00) et un quart de finale (28 juin à 21h00). Le Parc des Princes accueille donc sept rencontres en l’espace de quinze jours.

Le Forum des Halles dédié aux animations

Le temps de la compétition, le Forum des Halles deviendra le lieu de rendez-vous des Parisiens et des supporters pendant la compétition. Au programme : retransmission des matches et animations dans un cadre festif et convivial. « Après la Coupe du monde de rugby féminin en 2014, Paris est fière d’accueillir au Parc des Princes le plus grand événement de sport féminin au monde », se félicite Jean-François Martins, adjoint de la Ville de Paris chargé du sport, du tourisme et des Jeux olympiques et paralympiques. « Nous souhaitons en faire un grand événement populaire et festif dans Paris, avec un programme d’accompagnement dans les écoles, auprès des entreprises, des commerces et du grand public pour développer le football au féminin. » Pour Paris, l’accueil de cette grande compétition ne restera pas sans lendemain. Après l’événement, ce seront ainsi quatre nouveaux terrains qui seront dédiés à la pratique du football féminin. L’occasion est donc belle pour la Ville de Paris de promouvoir l’égalité femme-homme par le sport. Avec un objectif en tête : tendre vers la parité entre créneaux féminins et masculins dans les équipements sportifs municipaux avant 2024.

A lire aussi > les Bleues rêvent de titre

Par Olivier Navarranne

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE