Tour de France 2018 : Le résumé de la 10ème étape

Julian Alaphilippe a remporté en solitaire la 10ème étape de ce Tour de France 2018. Auteur d’une attaque décisive dans le col de Romme, il signe ainsi sa première victoire sur le Tour de France. Du côté des favoris, il ne s’est absolument rien passé, Van Avermaet conservant le Maillot Jaune…

 

165 coureurs ont pris le départ de cette 10ème étape entre Annecy et le Grand-Bornand, qui marquait le début de la montagne dans cette 105ème édition du Tour de France. Alexis Vuillermoz (AG2R La Mondiale) et Jens Keukeleire (Lotto-Soudal) sont les deux hommes à ne s’être pas élancés. Le début de course est très rapide, mais la bonne échappée se dessinait après le col de Bluffy (4e catégorie, kilomètre 19), où Julian Alaphilippe passait en tête pour marquer des points au classement du meilleur grimpeur.

Le Maillot Jaune dans l’échappée

Le Français de la Quick-Step était accompagné par le Maillot Jaune Greg Van Avermaet (BMC), mais également par Tony Gallopin (AG2R La Mondiale), Elie Gesbert, Amael Moinard (Fortuneo-Samsic), Serge Pauwels, Tom-Jelte Slagter (Dimension Data), Ion Izagirre (Bahrain-Merida), Philippe Gilbert (Quick-Step Floors), Peter Sagan, Lukas Postlberger (Bora-Hansgrohe), David Gaudu, Arthur Vichot, Rudy Molard (Groupama-FDJ), Robert Gesink (Lotto NL-Jumbo), Lilian Calmejane, Rein Taaramae (Direct Energie), Jack Bauer, Daryl Impey (Mitchelton-Scott), Guillaume Martin et Thomas Degand (Wanty Groupe-Gobert).

Alaphilippe en tête au Plateau des Glières

A l’attaque peu avant le sommet, Molard passait en tête de la première grande ascension du Tour, le col de la Croix Fry (1ère catégorie), devant Taaramäe. Le duo franco-estonien est rejoint dans la descente par six autres coureurs. Dans la Montée du Plateau des Glières (hors catégorie), David Gaudu faisait toute l’ascension en tête. Mais le Breton de 21 ans était devancé au sommet par Alaphilippe. Sur le plateau des Glières, le vainqueur de la Flèche Wallonne effectuait seul en tête la portion non-bitumée de deux kilomètres, avant d’attendre ses poursuivants dans la descente. Dans le peloton, relégué à plus de six minutes, Chris Froome était victime d’une crevaison, mais réintégrait rapidement le peloton.

Alaphilippe stratosphérique

Au pied du col de Romme (1ère catégorie), les 18 hommes de tête avaient encore six minutes d’avance. Dans le peloton, Warren Barguil était le premier à passer à l’offensive, mais était vite repris sous l’impulsion de la Sky. A l’avant de la course, Taaramäe attaquait dès le début de l’ascension et faisait l’essentiel de la montée seul en tête, avant d’être déposé par un Julian Alaphilippe opportuniste et bien décidé a remporté sa première victoire sur le Tour de France. A 21 kilomètres de l’arrivée, au pied du col de la Colombière (1ère catégorie), son avance sur ses poursuivants était déjà confortable, et atteignait même la minute trente au sommet du col. Ne pouvant plus être rejoint, Alaphilippe signait ainsi la première victoire de sa carrière sur le Tour de France, endossant par la même occasion de la Maillot à Pois. Contre toute attente, et auteur lui aussi d’un magnifique numéro, Greg Van Avermaet conserve son Maillot Jaune, accentuant même son avance. On ne pourra que regretter le manque d’audace des favoris du Tour, contraints de subir le rythme des coéquipiers de Chris Froome. Pour mieux préparer les deux prochaines étapes alpestres ? Espérons-le pour le spectacle…

La rédaction
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE