Rugby : Les Bleus lancés vers le Grand Chelem ?

Le XV de France s’est imposé sur la pelouse de l’Irlande (13-15) pour le compte de la deuxième journée du tournoi des VI Nations. Une victoire au combien importante qui permet à la France d’être en tête du tournoi.

L’équipe de France de rugby met fin à dix ans de disette en Irlande. Au cours d’un combat acharné, les Bleus s’imposent à Dublin avec deux petits points d’avance (13-15). Dans un premier temps malmenés, les hommes de Fabien Galthié se sont fait peur. Acculé en défense durant toute la première demi-heure, le XV de France plie mais rompt pas. Menés de trois points suite à une pénalité de Burns (20’), les Bleus ne trouvent pas la solution, à l’image du carton jaune reçu par Bernard Le Roux à la 23e minute. Pourtant, c’est en infériorité numérique que les bleus vont enfin prendre un peu d’air. Sur sa première possession dans les vingt-deux mètres du XV du trèfle, l’équipe de France conclue un superbe mouvement collectif sur toute la largeur du terrain. Et qui d’autre que le capitaine Charles Ollivon pour marquer ce sublime essai ? Après la transformation de Jalibert, les bleus mènent de quatre points à la demi-heure de jeu (3-7). Ces derniers résistent encore en fin de première période et vont même accroitre leur avance avec une pénalité réussie par Matthieu Jalibert à deux minutes de la pause. L’équipe de France rentre donc aux vestiaires avec un avantage de sept points, grâce notamment à un réalisme fou.

 

 

La deuxième mi-temps reprend sur un rythme élevé. Le combat est acharné et les duels sont rugueux. Et à ce petit jeu, la France a beaucoup progressé. Les hommes de Fabien Galthié font mieux que de résister aux assauts irlandais puisqu’ils augmentent leur avance au tableau d’affichage suite à un essai de Damien Penaud. Le XV de France se met donc à l’abri, mais pas pour longtemps. En effet, le XV du trèfle va revenir dans la partie deux minutes plus tard seulement, par l’intermédiaire de Kelleher, qui profite d’un cafouillage pour aller aplatir dans l’en-but tricolore. Après la transformation réussie de Byrne, l’Irlande revient à moins d’un essai transformé des Bleus. La fin de match est donc très tendue et l’équipe de France se met à la faute. Ce même Byrne passe une pénalité à la 64e minute permettant au XV irlandais de revenir à deux petits points des hommes de Fabien Galthié. Mais le coach des Bleus l’a rappelé, il fallait tenir, en ce jour de Saint-Valentin, pour tous les amoureux de sport et de rugby. Alors les Français ont reculé, encore reculé, mais n’ont jamais cédé. Sur une dernière possession irlandaise, leur offrant la balle de match, l’air était irrespirable. Mais les héros tricolores ont tenu jusqu’au bout, pour venir gratter ce dernier ballon au combien important, et taper en touche pour délivrer tout un pays. L’équipe de France s’impose 15 à 13, donc au bout du suspense après 10 ans de domination irlandaise à Dublin.

Mattéo Rolet
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE