Rugby : Grégory Alldritt, héros rochelais

Dimanche, La Rochelle s’est qualifiée pour la première finale de Champions Cup de son histoire en dominant le Leinster (32-23). Les Maritimes ont notamment pu compter sur Grégory Alldritt, auteur du premier essai et d’un grand match. Il est notre athlète du week-end.

Le rendez-vous est fixé. Le 22 mai prochain, La Rochelle défiera le Stade Toulousain en finale de la Champions Cup de rugby. Une grande première pour les Maritimes dans la plus prestigieuse des compétitions européennes. Ce ticket, c’est dimanche, face au Leinster, que les Rochelais l’ont obtenu. Une victoire 32-23 qui doit beaucoup à la détermination de Grégory Alldritt, auteur du premier essai de son équipe. « Au coup de sifflet final, c’était un soulagement que ça soit fini car, franchement, c’était très dur. Mais très contents ! Après, cette sensation de sentir la foule avec nous, ça nous manquait depuis un moment. On a eu un aperçu. Ça faisait très longtemps qu’on n’avait pas eu des frissons comme ça en arrivant et à la fin du match », a confié l’international tricolore en conférence de presse d’après-match. « C’est quelque chose d’énorme cette finale de Champions Cup. Mais il y avait ce sentiment aussi dans le vestiaire que ce n’est pas assez. On veut plus, on veut aller gagner ce titre. Je pense qu’il y aura un gros soulagement, une grosse joie une fois la finale passée et, on espère, avec le titre. »
 

 
Grégory Alldritt ne s’en cache pas : il veut aller chercher le titre européen avec La Rochelle. Cela permettrait au joueur d’entrer dans une dimension supplémentaire, lui qui brille depuis deux ans sous les couleurs du XV de France. En perpétuelle progression sous les couleurs de La Rochelle, il a su valider ses progrès sous le maillot bleu. Un haut niveau pas encore récompensé par un titre international, mais c’est donc bien en club que Grégory Alldritt pourrait finalement soulever un prestigieux trophée. « La Champions Cup est une compétition d’élite. Très peu de clubs réussissent à aller jusqu’en finale. On a battu une des meilleures équipes d’Europe ce dimanche après-midi. On s’attaque encore à un gros morceau dans trois semaines. On a hâte de relever ce défi, on est déterminés et chacun a en tête le même objectif : n’importe qui, n’importe où, n’importe quand ! On va essayer de tout donner et rafler ce titre », assure le troisième ligne. « C’était toujours l’intox. Mais c’est sûr que Toulouse a plus d’expérience que nous. Ils montrent toute l’année qu’ils sont là. Ils sont devant nous en Top 14. Ils ont de grosses qualités. Mais nous aussi et, en tout cas, on va faire la guerre. » Toulouse est prévenu.

Olivier Navarranne
Crédit photos : Icon Sport et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE