Rugby – France : Galthié, l’art du contre-pied

Assommé de questions sur la crise que vient de vivre le XV de France, Fabien Galthié a essentiellement manié la langue de bois. Avant de s’exprimer plus sincèrement sur ses choix pour la composition française face aux Anglais.

 

Ancien joueur international, Fabien Galthié maîtrise parfaitement l’art de botter en touche. Au moment de prendre la parole en conférence de presse ce jeudi pour annoncer l’équipe de départ pour défier l’Angleterre (samedi, 17h45), le sélectionneur des Bleus, mis en cause dans les médias pour n’avoir prétendument pas respecté le protocole sanitaire ayant entraîné plusieurs cas de Covid au sein du groupe France, a presque toujours pris le contre-pied des questions posées par les journalistes. « Toutes mes actions ont été en respect du protocole sanitaire, a-t-il maintes fois répété sans confirmer ni infirmer qu’il était sorti de la bulle sanitaire mis en place par la fédération. Nous avons respecté au mieux le protocole. »

 

Galthié a donc esquivé la tempête jusqu’à la première question sur les choix du XV de départ qui s’en ira défier les Anglais sur leurs terres. À commencer par Romain Taofifenua, titularisé en deuxième ligne à la place de Bernard Le Roux, blessé et forfait. « Romain est avec nous depuis le début de l’aventure, justifie le sélectionneur national. Il connaît parfaitement notre organisation. » Même si elle était attendue depuis quelques jours, la titularisation de Matthieu Jalibert au poste de demi d’ouverture a aussi été l’objet d’une réponse de Galthié. « Il a toujours été performant avec nous et il répond à ce qu’on attend d’un joueur à son poste. Romain Ntamack revient tout juste d’une blessure et n’a joué qu’un match avec le Stade Toulousain. C’est donc une décision logique par rapport à la forme du moment. »

 

 

Enfin, pour le staff technique des Bleus, la décision de placer Dylan Cretin en troisième ligne à la place d’Anthony Jelonch se justifie par « une recherche d’équilibre par rapport aux contraintes liées au combat et au jeu aérien notamment dans le secteur de la touche. »

 

Positionné aux côtés de Fabien Galthié lors de la visioconférence, le manager sportif des Bleus, Raphaël Ibanez a conclu la séquence de ce jeudi : « En parlant d’équilibre, je suis ravi d’avoir entendu presque autant de questions sur le rugby que sur la Covid. Il faut noter que la France n’a plus gagné à Twickenham depuis 2005. C’est donc un immense défi qui nous attend. » Le duo à la tête de l’équipe de France n’a ensuite pas traîné devant les caméras. Ils devraient être plus loquaces devant leurs joueurs au moment de les préparer au Crunch de samedi (17h45) dans le cadre du Tournoi des VI Nations.

 

La composition du XV de France :

  1. Baille
  2. Marchand
  3. Haouas
  4. Taofifenua
  5. Willemse
  6. Cretin
  7. Ollivon
  8. Alldritt
  9. Dupont
  10. Jalibert
  11. Penaud
  12. Fickou
  13. Vakatawa
  14. Thomas
  15. Dulin

Les finisseurs :

  1. Chat
  2. Gros
  3. Aldegheri
  4. Cazeaux
  5. Woki
  6. Jelonch
  7. Serin
  8. NTamack
Loïc Feltrin
Crédit photos : PA Images / Icon Sport et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE