Rugby à XIII : Les Bleus préparent la Coupe du monde

Laurent Frayssinous, sélectionneur de l’équipe de France, a dévoilé la liste des joueurs qui se regrouperont en stage (2 et 3 mai à Bordeaux) pour préparer la prochaine Coupe du monde du 23 octobre au 27 novembre en Angleterre.

 

Le rassemblement des Bleus en Gironde, dimanche et lundi, sonne comme le début de la préparation pour la prochaine Coupe du monde en Angleterre qui débutera le 23 octobre prochain. Le sélectionneur des Bleus, Laurent Frayssinous a convoqué 34 joueurs avec une ossature évoluant en championnat de France Elite mais aussi des éléments issus des Dragons Catalans (Super League, le championnat européen), et de Toulouse (Championship, un niveau en dessous de la Super League).

 

Ce stage à Bordeaux servira à prendre la température du groupe. « On pourra compter sur tout le monde sauf les joueurs français qui évoluent en Angleterre. L’idée est de prendre contact avec le nouveau staff que j’ai constitué. Il n’y aura que très peu de moments sur le terrain. On souhaite évoquer les objectifs pour la Coupe du monde mais aussi parler de philosophie de jeu, de l’ADN et de l’histoire de l’équipe de France.

 

 

Les Bleus pourront alors penser à leurs futurs adversaires du Mondial qui se déroulera en Angleterre du 23 octobre au 27 novembre. La France sera opposée à la Grèce, à l’équipe des Samoa et à l’Angleterre dans une poule particulièrement relevée. « L’objectif est de performer sur cette compétition. On vise au minimum une place en quarts de finale. Pour cela, il faudra gagner deux matchs de poule. »

 

Laurent Frayssinous peut compter sur un groupe emmené par les meilleurs français des Dragons Catalans et de Toulouse qui évoluent à haut niveau dans des ligues où l’on retrouve essentiellement des club anglais. « La Super League est ce qui se fait de mieux. Même la Championship est de très bon niveau. Le fait pour ces joueurs d’évoluer dans un environnement professionnel au quotidien est un avantage pour l’équipe de France. » Les Bleus n’auront alors plus qu’à prouver qu’ils n’ont rien à envier aux plus grandes nations du rugby à XIII.

Loïc Feltrin
Crédit photos : Alexandre Dimou/Icon Sport et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE