Près de 8 600 rugbymen dans la région Grand Est

La Ligue Grand Est de rugby suit ses 59 clubs et ses licenciés, notamment les plus jeunes, et reçoit des matches internationaux pour développer son sport sur son territoire.

 

Dans la région Grand Est, près de 8 600 personnes ont pris leur licence de rugby auprès de la Ligue et 59 clubs se sont formés. « Pour notre territoire, ce n’est pas mal. C’est aussi un espoir de développement », confie Armando Cutone, président de la Ligue. Cet espoir passe par des actions auprès des plus jeunes pour capter quelques nouveaux licenciés. « Nous formons des professionnels au protocole du rugby pour l’enseigner en milieu scolaire », souligne le président.

 

Des matches internationaux dans la région

Pour communiquer à destination du grand public, la Ligue Grand Est s’appuie sur les résultats du XV de France qui a très bien débuté le Tournoi des Six nations 2020. L’option de faire venir des matchs de bon niveau s’est aussi imposée : il y a eu le championnat de France UNSS à Épernay dans la Marne, il y a quelques années, et un match de l’équipe de France féminine U20 du Tournoi des Six Nations 2019 contre l’Angleterre devant 2 500 personnes au stade de Hautepierre à Strasbourg. « Nous avons reçu une proposition de la Fédération française pour organiser un tournoi européen féminin U20 », ajoute Armando Cutone. « Nous allons voir comment le mettre en œuvre. » Le rugby féminin est de plus en plus médiatisé et développé en France. En Grand Est, le club d’Illkirch Graffenstaden défend sa place en Fédérale 1. « Chez nous, le nombre de femmes licenciées stagne », tempère le président. « On n’en perd pas, mais ce n’est pas évident de les attirer. Il y a peu de clubs qui accueillent des féminines et ils sont dispersés sur le territoire. »

 

Une « commission projet »

En attendant de voir si le nombre de licences va connaître une grande augmentation, la Ligue Grand Est met en œuvre différentes actions pour permettre aux clubs actuels de perdurer, comme organiser des plateaux des écoles de rugby et des tournois inter-régionaux. « Tous les ans, nos éducateurs diplômés d’État forment une centaine de personnes, en charge des écoles de rugby surtout », ajoute le président. La structure est la seule Ligue a avoir formé une “commission projet” qui attribue des subventions aux actions envisagées par les clubs et les comités départementaux dans l’année. « En mars, elle va se pencher sur 22 dossiers », précise Armando Cutone. Les Cadres techniques sportifs, déployés en régions depuis septembre dernier par la Fédération française, apportent quant à eux une aide physique dans le fonctionnement des associations.

Leslie Mucret
Crédit photo : LRGER
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE