« La Ligue Corse de rugby est ambitieuse et se donne des moyens »

Le président de la Ligue Corse rugby, Jean-Simon Savelli, compte doubler le nombre de licenciés en un an. Pour y arriver, la Ligue s’appuie sur une vaste campagne de communication, l’organisation de matches de haut niveau et le développement de ce sport dès l’école.

 

« La première chose que j’ai voulu faire en arrivant à la tête de la Ligue, c’est montrer qu’on joue au rugby en Corse », affirme Jean-Simon Savelli, président de l’entité. « L’Île est traditionnellement une terre de football, mais le ballon ovale est complémentaire. Le rugby, c’est le respect, la fraternité, la combativité et la fierté, soit toute la Corse dans un sport. » En cinq ans, le nombre de licenciés sur l’Île est passé de 837 à 1 048 au 1er janvier 2020. « Nous voudrions arriver à 2 000 d’ici l’année prochaine », assène le président. « La Ligue est ambitieuse et se donne des moyens. »

 

 

Des matches de haut niveau en Corse

Le meilleur moyen d’attirer de nouveaux licenciés, « c’est évidement d’en faire parler », souligne Jean-Simon Savelli. La Ligue mène des campagnes publicitaires annuelles sur les réseaux sociaux, mais aussi en affichage 4×3 grand public en s’appuyant sur des grands thèmes comme les fausses idées reçues sur le rugby, l’exemplarité de ce sport ou les similitudes avec les valeurs culturelles de la société corse. La Ligue a pu compter sur la participation de deux anciens capitaines de l’équipe de France Thierry Dusautoir et Guilhem Guirado. En cette année 2020, elle ira plus loin grâce un film promotionnel relayé sur les réseaux sociaux et la chaîne de télévision régionale. Le clip est en cours de production et devrait être diffusé dès le mois d’avril. Depuis son arrivée à la présidence, Jean-Simon Savelli et son équipe œuvrent pour faire venir des matchs de haut niveau et en faire profiter le public corse, passionné ou néophyte. En février 2018, le match France-Italie du Tournoi des six nations féminin s’est disputé au stade Armand-Cesari de Furiani. Les U20 ont également joué en Corse en match aller-retour contre l’Irlande en avril dernier au stade de Lumio et à Furiani. En août 2019, le RC Toulonnais et le Montpellier HR sont venus jouer un match de préparation à Armand-Cesari. Le club de l’Hérault reviendra en août prochain, toujours dans le cadre de sa préparation, grâce à une convention signée avec le président Mohed Altrad. « Le but final est de voir du Top 14 en Corse », indique le président. « Le club de Montpellier est pour. Il faut maintenant que la Ligue nationale et la Fédération soient d’accord. »

 

 

Une aide aux clubs

Afin d’installer durablement le rugby en Corse, la Ligue a créé un centre de formation de perfectionnement et de performances (CFPP), né de la fusion du centre d’entraînement labellisé et de l’académie. Le président et le secrétaire de la Ligue ont rencontré la rectrice d’académie pour avancer sur un projet de formation des enseignements, afin que le rugby soit enseigné en UNSS et en cours d’EPS pour faire découvrir ce sport dès le plus jeune âge. La Ligue se projette dans le futur, mais n’en oublie pas le présent. Les douze clubs actifs de l’Île sont aidés, grâce à un plan fédéral mis en place par Bernard Laporte qui permet de déployer des conseillers régionaux techniques et des conseillers techniques de clubs pour un soutien technique, notamment dans la formation. Grâce à l’enveloppe « aide aux transports », accordée par la Fédération française de rugby pour le bord à bord et gérée par la Ligue, le déplacement des équipes vers le continent, mais également des clubs vers la Corse, sont facilités. Quatre clubs sont actuellement en train de se monter et vont prochainement entrer dans le giron de la Ligue.

Leslie Mucret
Crédit photo : Ligue Corse de rugby
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE