Rugby : la Haute-Savoie transforme l’essai

Avec un total de 3 600 licenciés, le rugby fait partie des disciplines attractives en Haute-Savoie. Fort d’une pratique féminine en plein essor et d’une jeunesse conquise, la discipline fait ainsi les beaux jours du département.

 

Terre de rugby, la région Auvergne-Rhône-Alpes peut compter sur des départements dynamiques. C’est notamment le cas de la Haute-Savoie, comme l’explique Thierry Tonnelier, président du Comité départemental de rugby de Haute-Savoie. « Nous comptons aujourd’hui un total de 3 600 licenciés. La baisse a été logique depuis quelque temps, en raison notamment des affaires de commotions qui ont secoué le rugby. Mais la dynamique semble désormais repartir à la hausse, les performances actuelles de l’équipe de France aident forcément. » Des Bleus dont les succès à répétition rejaillissent donc au niveau local. « Les victoires sont marquantes, elles séduisent les jeunes qui s’identifient, mais aussi les parents qui viennent mettre leurs enfants au rugby. Au sein du département, la formation et le développement des écoles de rugby sont des priorités. »

 

 

Le rugby développé en milieu scolaire

 

Le Comité départemental de rugby de Haute-Savoie séduit également de plus en plus de jeunes élèves. « Nous avons mis en place l’activité rugby à 5 en milieu scolaire », révèle Thierry Tonnelier. « C’est une activité mixte qui plaît beaucoup, car elle s’avère très ludique. Tout au long de l’année, nous mettons en place plusieurs journées découvertes qui permettent à cette jeunesse d’apprendre et d’apprécier les bases de notre sport. » La mixité du rugby à 5 offre à de plus en plus de jeunes filles l’opportunité d’avoir un ballon ovale entre les mains. « Le rugby féminin fait partie des domaines sur lesquels nous avons fait d’énormes progrès depuis plusieurs années », confie Thierry Tonnelier. « Il y a encore quatre ans, le département n’avait qu’une petite équipe senior. Désormais, nous avons cinq équipes seniors féminines et des sections qui fleurissent un peu partout sur le territoire. Nous organisons également un Tri-Nations féminin en U18. C’est un rendez-vous d’un excellent niveau qui prend de l’ampleur. »

 

La Coupe du monde 2023 en ligne de mire

 

En matière de haut niveau, le département de la Haute-Savoie peut compter sur un porte-étendard avec le club de Rumilly, actuel 7ème de la Poule A de Fédérale 1, le troisième échelon français. « Annecy est également un lieu de pratique important, sans oublier Faverges, Thonon, Annemasse… la pratique du rugby est bien répartie sur le département, il n’y a pas de zone où la discipline est complètement absente », explique Thierry Tonnelier, qui espère désormais voir croître le nombre de licenciés, notamment avec la perspective de la Coupe du monde 2023 en France. « C’est un rendez-vous pour lequel nous aurons pas mal d’événements de promotion au niveau local. Une équipe féminine va notamment monter au sommet du Mont-Blanc avec la Coupe du monde dans les mains. Nous prévoyons aussi d’envoyer un total de 3 000 jeunes voir des matches de cette Coupe du monde. » La Haute-Savoie est déjà dans les starting-blocks.

 

Olivier Navarranne
Crédit photo : Comité départemental de rugby de Haute-Savoie
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE