Gros plan sur l’Académie pôle espoir rugby des Hauts-de-France

Les jeunes rugbywomen, issues du nord de la France et visant le haut niveau, s’entraînent à l’Académie pôle espoir de Haubourdin, dans le lycée Beaupré où toutes les infrastructures sont réunies pour leur double projet.

 

Le lycée polyvalent Beaupré de Haubourdin, dans le Nord, abrite l’Académie pôle espoir de rugby, émanation de la Ligue des Hauts-de-France. Particularité de cette structure, créée en 2004 et labellisée par le Ministère des Sports depuis 2011, elle accueille uniquement des filles, inscrites sur les listes ministérielles jeunes et espoirs, dans leurs parcours vers le haut niveau. Cette saison, elles sont 14 à s’entraîner, parfois plus de deux fois par jour, pour atteindre le meilleur de leurs capacités, tout en suivant leur scolarité. « Grâce au lycée Beaupré, nous avons la chance extraordinaire d’avoir tout concentré dans une unité de lieu », souligne Olivier Piat, conseiller technique de la Ligue de rugby des Hauts-de-France et coordinateur de la structure. « L’établissement présente une large offre scolaire de bacs généraux et professionnels, possède un internat ainsi que toutes les installations pour le sport, un terrain de rugby synthétique et une salle de musculation. »

Détection dans le nord est

« Nous avons actuellement 14 filles, mais ça peut changer selon les années en fonction des potentiels », relève Olivier Piat. Pour trouver les futures grandes rugbywomen, des équipes techniques de la Ligue régionale appliquent les principes de la fédération en observant des affrontements inter-ligue U15 sur le bassin des Hauts-de-France et du Grand Est. « Nous avons déjà eu des filles venues de la Bourgogne-Franche-Comté, mais plus maintenant depuis l’Académie pôle espoir de Dijon est mixte », souligne le responsable. Si les filles, qui sont aussi passées par des équipes départementales et régionales de leur catégorie d’âge, sont détectées, elles sont invitées à rejoindre l’Académie pôle espoir de Haubourdin.

En lien avec le Lille Métropole rugby

L’Académie pôle espoir de Haubourdin travaille en lien avec les comités départementaux et aussi avec le Lille Métropole rugby club villeneuvois, club phare de la région en termes de rugby féminin. « Les filles jouent sous leur bannière », explique Olivier Piat. « Puis après, la grande majorité signe au LMRCV, mais certaines vont ailleurs, comme à Rouen, Toulouse ou Montpellier. » La talonneuse internationale du LMRCV Miléna Soloch (photo) est sortie de ce pôle espoir, tout comme les sœurs Romane et Marine Ménager, championnes de France 2019 avec le Montpellier Hérault rugby. Des joueuses de l’équipe de France U18 médaillée d’argent aux Jeux olympiques de la jeunesse en 2018 font partie de l’Académie pôle espoir de Haubourdin.

Leslie Mucret
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE