Qualifications pour l’Euro 2020 de hand : la sélection des Bleus

L’équipe de France de handball va tenter de se qualifier pour l’Euro 2020. Didier Dinart a sélectionné 18 joueurs pour les premiers tours contre la Lituanie et la Roumanie.

 

Didier Dinart a annoncé, vendredi, la liste des 18 joueurs retenus pour disputer les 1er et 2e tours des qualifications à l’EHF Euro 2020 (Autriche, Norvège et Suède). Les Bleus affronteront la Lituanie le jeudi 25 octobre à Aix-en-Provence à 20h30, avant de défier la Roumanie le dimanche suivant, à Cluj-Napoca. À partir du dimanche 21 octobre, l’équipe de France sera rassemblée à Aix-en-Provence, pour lancer sa campagne de qualifications. Dans la poule 6 qui compte aussi la Lituanie, le Portugal et la Roumanie, les Bleus seront favoris pour accéder à ce championnat d’Europe 2020 qui rassemblera pour la première fois 24 équipes. 4 formations sont déjà qualifiées : le tenant du titre (Espagne) et les trois organisateurs (Autriche, Norvège et Suède), auxquelles il faudra ajouter les 1e et 2e des huit groupes de qualification (16 équipes) et les 4 meilleurs 3e. Dans un groupe qui parait à sa portée, l’équipe de France devrait logiquement obtenir son sésame.

Un groupe sans surprise

Le France – Lituanie disputé à Aix-en-Provence puis le déplacement en Roumanie, s’inscrivent aussi dans la préparation du Mondial 2019 qui aura un tout autre enjeu : bien sûr le lustre de la compétition, aussi son billet direct pour les JO de 2020 pour le vainqueur. C’est pourquoi, hormis Michaël Guigou, qui n’a pas repris avec Montpellier depuis son intervention au genou, le groupe est stable et pourra reprendre des repères précieux à moins de 100 jours du Championnat du monde. « Il n’y a pas de surprise dans cette liste. Nous n’avons pas l’habitude de compter quatre pivots. Nous avons trois pivots qui ont un caractère plus défensif mais Nicolas Tournat est le meilleur pivot de position », explique Didier Dinart. « Au regard de la dimension prise par Nicolas, il est devenu une pièce essentielle dans la construction de l’équipe de France.” Et l’entraîneur des Bleus de poursuivre : « par son expérience, Raphaël Caucheteux (photo) est le joueur le plus à même de se substituer à Michaël Guigou. Enfin, Melvyn Richardson faisait aussi partie du stage de cohésion à la Guadeloupe. Au vu de ses prestations et de sa polyvalence, il est précieux dans la construction de l’équipe car il peut évoluer en qualité d’ailier, d’arrière ou de demi-centre. »

Encore la Lituanie

Pour sa rentrée, après le prolifique séjour guadeloupéen de juin dernier, la troupe tricolore investira, pour la première fois, l’Aréna du Pays d’Aix. Un écrin où les Bleus ont bien l’intention de dominer la Lituanie, déjà leur premier adversaire lors de la campagne de qualification à l’EHF EURO 2018. Qualifiés une seule fois (en 1998), les Lituaniens rêvent de revenir sur la scène continentale. Jadis une terreur sur la scène mondiale avec notamment quatre titres mondiaux remportés entre 1961 et 1974, la Roumanie ne rivalise plus avec le gratin mondial. Les Roumains viseront la qualification sur le championnat d’Europe qu’ils ont fréquenté à seulement deux reprises : en 1994 et en 1996. « Nous n’avons pas affronté la Roumanie depuis fort longtemps. Il ne faudra pas négliger cet adversaire. Lors des qualifications à l’EHF Euro 2018, les Roumains avaient dominé les Polonais », rappelle Didier Dinart.

La sélection

Luc Abalo
Raphaël Caucheteux
Nicolas Claire
Adrien Dipanda
Cyril Dumoulin
Ludovic Fabregas
Vincent Gérard
Luka Karabatic
Nikola Karabatic
Romain Lagarde
Kentin Mahé
Dika Mem
Timothey N’Guessan
Valentin Porte
Nedim Remili
Melvyn Richardson
Cédric Sorhando
Nicolas Tournat

Leslie Mucret

 

Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE