L’édito de Lucien Auffret, ailier droit du HBC Nantes

Découvrez l’édito de Lucien Auffret, ailier droit du HBC Nantes.

 

J’ai commencé le handball dans mon village en Vendée, mais je ne suis pas resté longtemps car j’étais le seul garçon de ma génération. Je suis parti à Pouzauges, toujours en Vendée, où j’ai fait mes classes des U12 à la N2. Parallèlement, j’ai été retenu en sélection départementale, puis régionale, et au Pôle espoir de Segré dans le Maine-et-Loire. J’ai été repéré par Grégory Cojean, directeur du centre de formation du HBC Nantes, puis ils m’ont gardé en professionnel. Je suis soutenu surtout par le public vendéen qui est fier de voir un jeune de leur secteur réussir au haut niveau.

 

Je suis l’exemple que la région Pays de la Loire offre des infrastructures qui permettent d’être performant, et avec le transfert du Pôle espoir à Nantes, il y aura un meilleur suivi. En jouant à Pouzauges, j’ai pu monter plusieurs niveaux tout en restant près de chez moi. Il y a beaucoup de clubs dans la région ce qui évite aux jeunes de patienter trop longtemps ou de boucher des places.

 

Le HBC Nantes a un centre de formation reconnu et évolue au plus haut niveau du handball français et européen. C’est la tête d’affiche des Pays-de-la-Loire et la région le lui rend bien. On sait qu’on a pour mission de promouvoir le handball sur le territoire.

 

L’objectif de la fin de la saison est clairement de retrouver la première place au classement de Lidl Starligue, faire une belle phase retour en Ligue des champions et un bon parcours en Coupe de France. On fera le bilan à la fin.

Par Leslie Mucret
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE