J.O. Tokyo 2020 – Handball : Les Bleues prêtes à partir

L’entraîneur Olivier Krumbholz a dévoilé hier la liste des 15 joueuses  pour les Jeux olympiques de Tokyo. Un collectif avec plusieurs novices qui devra se rattraper de sa défaite contre la Norvège en match de préparation (30-21).

 

Pour aller décrocher l’or à Tokyo, le sélectionneur a dû composer sans plusieurs de ses joueuses. Gravement blessées au tendon d’Achille en avril dernier, Siraba Dembélé et Orlane Kanor ont été contraintes de déclarer forfait. L’arrière droite Aïssatou Kouyaté est elle victime d’une rupture du ligament croisé. Les deux Messines Laura Glauser et Manon Houette ne seront pas non plus de la partie. Pourtant décisives lors de la médaille d’argent à Rio en 2016, les jeunes femmes subissent le revers de leurs graves blessures la saison dernière, et un haut niveau qui peine à revenir. C’est donc un défi qui attendait Olivier Krumbholz, privé de beaucoup de ses arrières. Et coup dur supplémentaire, lors du dernier match face à la Norvège, l’arrière droite Océane Sercien-Ugolin s’est blessée à la cheville droite. La jeune joueuse ne fait donc pas partie de la liste des 15, mais s’envolera pour Tokyo en tant que remplaçante si l’effectif en a besoin.

 

Quelques ajustements à faire

NISSAN QUASHQAI

Pour combler toutes ces blessures, l’équipe de France peut tout de même compter sur un effectif expérimenté qui a déjà fait ses preuves. Dans les buts, le duo Darleux- Leynaud a déjà montré de quoi il était capable lors de l’Euro 2020. Le poste d’arrière gauche peut aussi compter sur deux habituées du tournoi olympique avec Estelle Nze Minko et Allison Pineau, médaillées d’argent à Rio avec l’équipe de France. Pour compléter les rangs, la Brestoise et championne de France Kalidiatou Niakaté. Alexandra Lacrabère fera partie des cadres de l’équipe, pouvant apporter au jeu des Bleues son expérience de la compétition et sa puissance de tir au poste d’arrière droite. Elle sera soutenue par Laura Flippes. Le sélectionneur a choisi de faire confiance à plusieurs novices qui disputeront les Jeux olympiques pour la première fois. Parmi elles, Coralie Lassource, Chloé Valentini et Pauletta Foppa. Elles ne sont pour autant pas inconnues des grands tournois, certaines d’entre elles ont déjà montré de belles choses sur le terrain lors du dernier Euro (la France avait fini deuxième).

 

Après un premier match de préparation loupé (face à la Norvège), les filles doivent se rattraper. Une deuxième confrontation pour se mettre en confiance et régler ce qui coince sur le terrain à lieu ce soir (19h). « On va désormais devoir travailler quelques situations avec des droitières à droite. À gauche, on compte beaucoup sur Estelle Nze Minko, et Méline Nocandy peut être associée à Grace (Zaadi). Allison Pineau est également plus à l’aise depuis quelques semaines sur ce poste d’arrière gauche »,  confiait le coach après la défaite dimanche soir. Les Bleues doivent s’envoler pour Tokyo le 14 juillet prochain avant d’affronter le Japon en match amical le 19 juillet. Les filles n’ont donc plus que quelques jours pour se préparer, avant de pouvoir, elles l’espèrent, conquérir une première médaille d’or olympique.

 

Capucine Lorain

 

Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE