Helene Fauske : « J’ai hâte de découvrir le championnat français ! »

Helene Fauske, Norvégienne de 24 ans, va poser ses valises à Brest avec une armoire à trophées déjà bien remplie. Après avoir joué en Norvège et au Danemark, la Scandinave, pleine d’ambitions, compte bien conquérir le championnat français et aider sa nouvelle équipe qu’elle rejoindra à l’été 2021.

D’où vient cette passion pour le handball ?

Je viens d’une famille sportive. Ma mère a joué au handball à haut niveau en Norvège, elle était mon entraîneur quand j’étais plus jeune. J’ai aussi un grand frère qui a beaucoup joué quand il était plus jeune mais il a arrêté il y a de cela quelques années. Le handball est une histoire de famille chez moi, et cela m’a vraiment poussé à m’y mettre à fond. Quand tout le monde parle handball autour de vous, vous avez forcément envie de vous y mettre.
 
Comment tout a commencé pour vous ?

J’ai commencé le hand à l’âge de 6 ans. A mes débuts je jouais avec les garçons car il n’y avait pas d’équipe pour filles. A ce moment là j’étais dans le club de ma ville, le Stabaek à Baerum, une petite
ville à côté d’Oslo. Depuis, je n’ai joué que pour ce club en Norvège et il est devenu l’un des meilleurs. Puis je suis allé au Danemark, dans le club où je suis actuellement, le Herning-Ikast Handboll.

 
Quel est votre meilleur souvenir ?

J’ai eu la chance de jouer avec ma sélection le championnat du monde de 2017 en Allemagne, nous avons ramené une médaille d’argent, c’était vraiment incroyable. Et lors de la saison 2018-2019, avec mon équipe, nous sommes devenues championnes du Danemark. Je pense que pour l’instant ce sont mes deux meilleurs souvenirs et j’espère qu’il y en aura d’autres !
 
Pouvez-vous vous définir en 3 mots ?

Tout d’abord je dirais passionnée, je vis pour le hand et j’aime ce que je fais. Après je dirais que je
suis polyvalente, je peux tirer, faire des passes décisives mais aussi défendre. Enfin, je dirais
que j’ai le sens des détails, je trouve que c’est très important dans ce sport pour performer, faire
la différence, j’y fais et je continuerai d’y faire très attention.

 
Venir en France est un tournant dans votre carrière, pourquoi avoir choisi le championnat
français ?

Cela fait 4 ans que je suis dans le championnat danois et j’ai senti que j’avais besoin d’un nouveau
challenge. Quand Brest m’a contacté, j’étais curieuse de voir ce que cette nouvelle aventure
pouvait m’offrir, sur le terrain mais aussi en terme de développement personnel. Je dois continuer
de me développer en tant que joueuse mais aussi en tant que personne et Brest est alors apparu
comme un bon club pour moi. Le Brest Bretagne Handball a beaucoup de bonnes joueuses et un
beau public, j’ai hâte de jouer avec elles devant les supporters.

 

 

Quels sont vos objectifs avec le Brest Bretagne Handball ?
Mes objectifs à Brest sont tout d’abord de développer mon jeu en défense mais aussi en attaque parce que je veux être une handballeuse complète. Je veux donner le meilleur de moi-même et montrer mon meilleur niveau pour aider l’équipe. Je veux aussi jouer avec ma sélection, m’installer, et je pense que Brest peut m’aider à y arriver.
 
Vous quittez pour la première fois la Scandinavie, avez-vous hâte de rejoindre le
championnat français ?

Oui, cela va être très intéressant, j’ai hâte ! Je vais pouvoir découvrir une nouvelle langue mais aussi une nouvelle culture. J’aime découvrir, apprendre, je suis déjà allée en France quelques fois mais je n’y ai jamais vécu. J’ai donc hâte de découvrir le jeu à la française et bien sûr d’aider mon club.
 
Vous avez reçu deux distinctions personnelles, celle de meilleure arrière gauche en 2017 et
en 2019, est-ce toujours un objectif ?

Bien sûr, c’est l’une de mes motivations mais je vais essayer cette fois-ci d’être la meilleure demi-
centre. Après, comme je l’ai dit, je suis polyvalente, je serai à la disposition de l’équipe et si je dois
jouer arrière gauche je donnerai aussi le meilleur de moi-même comme j’ai pu le faire. Chaque joueuse de handball est là pour gagner des titres, donc bien sûr je veux en gagner le plus possible.
 
Le meilleur résultat de Brest en Ligue des Champions est une place de quart de finaliste, êtes-vous là pour faire passer un cap à l’équipe sur la scène européenne ?

Oui, Brest est une très bonne équipe en Ligue des Champions et j’espère que nous allons faire de notre mieux pour aller chercher des résultats. La Ligue des Champions est la plus belle des
compétitions que l’on puisse disputer, nous allons nous donner à fond, j’en suis persuadée.
 
Un mot pour votre future équipe ?

Je leur souhaite le meilleur pour la saison en cours. J’ai vraiment hâte de rejoindre l’équipe la saison prochaine, apprendre à connaitre les filles, le staff et bien sûr les supporters.

Propos recueillis par Arthur Glory
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE