Handball – TQO : La France en opération commando à Montpellier

A deux jours du début du Tournoi de qualification olympique, la France ne veut pas penser à une éventuelle désillusion. Si les Bleus connaissent la qualité de leurs adversaires, ils sont déterminés à décrocher leur ticket pour Tokyo, cet été.

 

Ne parlez pas aux plus anciens des Bleus d’une éventuelle élimination de la course aux Jeux Olympiques et donc d’une fin de carrière prématurée en équipe de France. Face aux interrogations en conférence de presse organisée, ce mercredi, en visioconférence, Luc Abalo a eu cette réponse en forme de boutade : « C’est pour ça que je n’aime pas les questions des journalistes (rires). Parce que moi, je ne me la pose pas dans ce sens. »

 

Par ces mots, l’ailier droit de 36 ans le confirme: l’équipe de France est en mission commando. Dans un groupe particulièrement relevé, les Bleus auront du pain sur la planche. À commencer par la Croatie, vendredi à 21h à huis clos à l’Arena de Montpellier, pour un classique du handball mondial entre deux formations en manque de confiance même si les hommes de Guillaume Gille se sont rassurés lors du dernier mondial en atteignant les demi-finales. Une rencontre qui rappelle des souvenirs à Michaël Guigou d’un TQO en France en 2008. « Le contexte est différent car, à l’époque, nous étions au-dessus du lot. Il y avait du public et nous étions dans une dynamique de domination. Pendant ces trois jours, ça va être la guerre. »

 

 

A la guerre, les Bleus s’y préparent. Puisque les joueurs attendront ensuite des Portugais touchés récemment par le décès tragique de leur gardien Alfredo Quintana. « Toutes les équipes seront en opération commando, poursuit capitaine Guigou. On a eu peu de temps pour se préparer. La priorité a été de bien récupérer pour arriver dans un état de fraîcheur optimal. C’est ce qui nous a manqué à la fin de dernier mondial pour passer le cap des demi-finales. »

 

Si la France a l’avantage du terrain, elle ne pourra pas profiter de l’engouement du public montpelliérain. Les Bleus devront donc faire preuve d’un état d’esprit irréprochable. « On va jouer tous les ballons comme si c’était le plus important, explique Luc Abalo. Il ne faudra donner aucune chance à nos adversaires pour se faciliter les trois jours de compétition. La concentration en défense sera déterminante. »

 

Les Français emmenés par Guigou et Abalo savent ce qui les attend, sont lucides sur leur niveau actuel, mais sont focalisés sur un unique aspect : la qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo. Et rien d’autre.

Loïc Feltrin
Crédit photo : Pixsell / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE