Handball : Metz entretient son rêve européen

Le Metz handball féminin reste sur une dynamique incroyable. Au bout d’un énorme combat, les Messines sont venu à bout de Rostov, invaincu jusque-là en Ligue des Champions (27-26). Les joueuses d’Emmanuel Mayonnade sont ainsi invaincues à domicile depuis 27 matchs dans cette compétition.

Défaites en championnat mercredi dernier par Brest (30-19), les Dragonnes ont su se relancer en Ligue des Champions dans le choc contre Rostov, leader de la poule. Une courte victoire (27-26) que les Messines sont allées chercher au mental face à une formation qui n’avait pas encore connu la défaite dans la compétition cette saison. Ce sont bien les Dragonnes qui ouvrent la marque et qui mènent au début de la première mi-temps. Les deux équipes sont alors au coude à coude, un petit point les sépare. Metz peut alors compter sur un duo Nocandy / Kanor en feu (11 buts au total). Orlane Kanor aurait même pu offrir deux points d’avance juste avant la mi-temps mais elle vient buter sur la gardienne adverse qui réalise une parade décisive. Le match se tient dans un mouchoir de poche : 13-12 à la fin de la première période.

 

 

En seconde période, les rôles s’inversent. Metz est mené, les Russes de Rostov réalisent un meilleur début de mi-temps. Tout va alors se jouer dans les 10 dernières minutes. Menées 20-23 à la 22e minute, Hatadou Sako va enchainer les parades. Mais c’est un tir surpuissant de Louise Burgaard qui vient égaliser à 23-23, Metz est relancé et compte bien ne pas s’arrêter là. A 2 minutes de la fin, les Russes égalisent 26-26 mais la dernière attaque des Dragonnes est la bonne : 27-26. L’équipe va alors défendre sans relâche pendant une minute pour arracher cette victoire et s’emparer de la première place du groupe.
Après avoir été stoppé en ¼ de finale l’année dernière par la pandémie de Covid-19, les Messines veulent aller au bout. Maintenant leader avec un match en moins que son concurrent direct (Rostov), Metz voit la porte des 1/8e de finale grande ouverte. L’équipe va devoir s’appuyer sur ses atouts notamment son duo d’attaque Nocandy/Kanor pour performer dans une compétition qui devient une véritable spécialité.

Arthur Glory
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE