Handball : Les Bleues préparent les JO face au Danemark

Déjà qualifiée pour les prochains Jeux olympiques de Tokyo, l’équipe de France féminine de handball aborde ce jeudi une série de deux matches amicaux face au Danemark, à Créteil.

 
Les Bleues veulent monter en puissance. Cette semaine à Créteil, les joueuses d’Olivier Krumbholz vont être opposées aux Danoises. Le premier match se disputera ce soir à 19 heures tandis que la revanche s’effectuera ce samedi à 17 heures. Deux matchs de préparation sans grosse pression pour « les battantes » en vue des Jeux olympiques de Tokyo. En effet, cette semaine, la pression sera mise sur les autres nations. À l’image de l’équipe de France masculine, les plus grandes équipes du monde vont participer au tournoi de qualification olympique. En Hongrie, les grands noms comme la Norvège, la Suède, l’Espagne ou encore la Russie n’auront pas le droit à l’erreur.
 
Déjà qualifiée grâce à leur victoire lors de l’Euro 2018, l’équipe de France est donc plus sereine. Ces deux matchs, sans réels enjeux, permettront donc aux Bleues de se retrouver. C’est le premier rassemblement depuis la défaite en finale du Championnat d’Europe face à la Norvège il y a de cela trois mois. L’objectif est donc clair, il faut d’ores et déjà se concentrer sur les Jeux. Trouver des automatismes, créer une cohésion de groupe, mettre des tactiques en place, les matchs amicaux sont là pour ça. Olivier Krumbholz et son staff commencent donc dès cette semaine le travail en vue des JO de Tokyo.

 

 
Pour ce premier test, les Tricolores affrontent une belle équipe danoise. Sur les deux dernières confrontations (à l’Euro et à la Golden League), les Bleues s’étaient imposées assez largement (23-27 et 20-23). Mais dans l’historique des rencontres entre les deux nations, les matchs sont toujours disputés et Olivier Krumbholz le sait.
 
« Les Danoises ont un jeu très ordonné. Quand on arrive à les perturber, à mettre du désordre dans leur jeu, c’est une équipe qui peut douter assez vite et se retrouver en difficulté. Il ne faut donc pas les laisser dérouler leur jeu. À l’heure actuelle, nous sommes encore loin d’être prêt pour les Jeux. Mais nous avons encore du temps pour préparer au mieux cet événement planétaire », explique le sélectionneur de l’équipe de France. Pour venir à bout de ces Danoises, déjà écartées de la course aux Jeux, Olivier Krumbholz a appelé le groupe habituel. Seule Amandine Leynaud manque à l’appel, laissée au repos.

Mattéo Rolet
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE