Grâce Zaadi : « La région Grand Est est ma région d’adoption »

Championne du monde en 2017 et quintuple championne de France avec son club de Metz Handball, Grâce Zaadi fait partie des cadres de l’équipe de France, à 25 ans seulement. Portrait de cette championne qui s’apprête à disputer l’Euro en France à partir du 29 novembre.

 

Arrivée au centre de formation de Metz Handball en 2010 à l’âge de 16 ans, Grâce Zaadi signe, dès ses premières années, de bonnes performances qui lui ouvrent les portes de l’équipe de France de handball en octobre 2013. Très vite, la demi-centre devient l’une des cadres de la sélection. En club, Grâce Zaadi et le Metz Handball enchaînent les titres en championnats (2013, 2014, 2016, 2017 et 2018), sans oublier trois Coupes de France gagnées en 2013, 2015 et 2017 ainsi que deux Coupes de la Ligue remportées en 2011 et 2014. « Metz Handball est un grand club qui a remporté 22 fois le championnat de France, ce n’est pas rien. Nous avons soif de titres et travaillons tous les jours pour en remporter et continuer à faire grandir le club », explique la handballeuse. Au fur et à mesure des années, le Grand Est adopte la jeune femme de Courcouronnes. « Je suis native de la région parisienne, j’ai grandi là-bas et j’ai encore toute ma famille là-bas. Mais la région Grand Est est ma région d’adoption, cela fait huit ans que je suis à Metz Handball, huit ans que je muris dans cette région », commente la joueuse de l’équipe de France.

Soutenue par la Team Grand Est

La Région Grand Est et sa communauté de sportifs semblent le lui rendre puisque Grâce Zaadi fait aujourd’hui partie de la Team Grand Est, une sélection de 20 sportifs de haut niveau reconnus pour leurs performances et devenus ambassadeurs de la Région Grand Est. Un honneur pour la demi-centre du Metz Handball : « C’est une grande fierté de représenter la région, un réel honneur d’avoir été choisie parmi de nombreuses personnalités. » Dernièrement appelée par Olivier Krumbholz, le sélectionneur de l’équipe de France, dans le cadre de la préparation de l’Euro, la native de Courcouronnes fera partie des joueuses sur qui il faudra compter pour aller loin dans cette compétition qui se joue à domicile cette année. Un avantage non négligeable pour la championne du monde. « Je n’ai jamais eu la chance de disputer une compétition à la maison, donc difficile pour moi de savoir quel effet cela fait. Mais je le vois comme une vraie force. »

Metz Handball : un vivier pour l’équipe de France

La handballeuse pourra d’ailleurs compter sur certaines de ses compères en club tout au long de la compétition. Car, au même titre que le Brest Bretagne Handball, le club de Metz est aujourd’hui l’un des viviers de joueuses les plus importants pour l’équipe de France. Une aubaine pour Olivier Krumbholz qui, dernièrement, s’exprimait sur le sujet dans les colonnes du Républicain Lorrain « Avoir autant de joueuses d’un même club, c’est plutôt un avantage. »  Et de poursuivre : « On se repose sur les filles mais aussi sur ce qu’elles font en club. On n’est pas obligé de faire toujours différemment. Ce qui marche bien à Metz peut être précieux pour l’équipe de France. » Une chose est sûre, après leur titre de championnes du monde en 2017, les handballeuses françaises partent favorites et seront attendues au tournant dans cette compétition. Grâce Zaadi en est pleinement consciente : « Les risques existent face à n’importe quelles équipes, nous serons très attendues ! » Réponse le mois prochain avec le coup d’envoi l’Euro 2018 de handball féminin !

Par Laurence Thery
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE