Golden League féminine 2019 : le résumé de France-Roumanie

En s’imposant 28-18 face à la Roumanie pour son premier match dans cette dernière étape de la Golden League féminine, les championnes d’Europe sont parfaitement rentrées dans la compétition.

 
Portées par Manon Houette et Laura Glauser (46% d’arrêts), les Bleues ont su prendre la rencontre par le bon bout. Menant 15-8 à la pause, l’équipe d’Olivier Krumbholz a également pu compter sur une Méline Mocandy (notre photo) sans pression, pour sa première titularisation en Bleue. La deuxième mi-temps fut un quasi copié-collé du premier acte, Olivier Krumbholz profitant du net avantage de son équipe pour faire rentrer Roxane Frank, qui fêtait également sa première cape chez les A. Sans forcer leur talent, les Bleues l’emportaient facilement (28-18). Prochains rendez-vous samedi et dimanche à Boulazac, où elles affronteront successivement le Danemark et la Norvège.

La réaction d’Olivier Krumbholz :

“Il y a eu du bon et du moins bon ce soir mais l’équipe a montré beaucoup de fraîcheur. Jusqu’au bout, il y a eu de l’application, notamment par Méline Nocandy, qui a beaucoup de qualités, qui a réalisé une entrée très intéressante et spectaculaire en équipe de France. L’équipe était pas mal remaniée, défensivement et offensivement. Laura Glauser nous a bien aidés : elle a été exceptionnelle et nous a permis de faire l’écart en première mi-temps. Il fallait aussi beaucoup tourner pour ne pas entamer les filles.”

La réaction de Méline Mocandy :

“C’est un soulagement car j’étais un peu stressée pour ce premier match. J’avais la pression de ne pas faire baisser le niveau de l’équipe ce soir. Je devais montrer pourquoi j’ai été sélectionnée. Maintenant je me sens très bien (sourire). Au fur et à mesure du match, je me suis un peu lâchée. Les coaches, lors de la vidéo, m’avaient bien dit de ne pas avoir peur.”

Les statistiques des Bleues :

Gardiennes : Franck (30′, 4 arrêts sur 13) – Glauser Franck (30′, 7 arrêts sur 15)
Joueuses : Glauser – Nocandy (3/3) – Dancette (2/3) – Coatanea (1/1) – Ayglon-Saurina – Pineau (2/2) – N’Gouan (1/2) – Houette (9/12) – Dembélé-Pavlovic (c) (2/3) – Flippes (2/2) – Kanor (0/2) – Edwige (1/2) – Foppa – Nze-Monko (2/3) – Lacrabère (3/3)
Exclusions temporaires : Dancette – Kanor – Foppa

La rédaction
Crédit photo : Baptiste Fernandez
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE