Euro Handball 2020 : La France se défait de la Roumanie

L’équipe de France a remporté son 2e match de qualification à l’Euro 2020 de handball 31-21 face à la Roumanie, hier, à Cluj-Napoca, et prend la tête du groupe.

 

Que l’entame fut difficile pour l’Equipe de France de handball lors de ce 2e match de qualification à l’EHF EURO 2020 (Autriche – Norvège – Suède). Rapidement menée 4-0 par la Roumanie, l’équipe de France a seulement inscrit son premier but après 11 minutes, tombée dans un vrai traquenard à Cluj-Napoca et victime du début de match exceptionnel du gardien raphaëlois, Mihai Popescu (6 arrêts consécutifs dès le coup d’envoi). La défense tricolore se resserrait et permettait d’arrêter l’hémorragie. « Nous avons mal débuté avec 11 minutes d’attente avant d’ouvrir notre compteur », raconte Ludovic Fabregas. « Il faut savoir s’adapter aux circonstances d’un match. Nous avons connu des difficultés offensives mais nous avons su rester solides défensivement. Nous sommes revenus en fin de première période et nous avons su gérer la 2e mi-temps. Il ne fallait pas laisser cette équipe espérer encore plus devant son public. Après sa défaite au Portugal, la Roumanie voulait bien faire à domicile. » « On savait à quoi s’attendre, mais on n’est pas bien rentrés dans le match », ajoute Nedim Rémili. « Nous n’avons pas couru assez. Malgré cette mauvaise entame, nous sommes restés concentrés en défense, avec beaucoup d’attention. Notre prestation défensive a été très bonne ce soir. Nous avons fait le boulot pour nous imposer deux fois à un moment charnière de la saison. »

La révolte

Adrien Dipanda, puis Nedim Remili (4 buts consécutifs), sonnaient la charge pour ramener l’équipe de France sur les talons des Roumains (6-7, 19e). Les Bleus défendaient sans relâche et les tirs trouvaient enfin la cible. Ils terminaient la première période en signant un 6-0 aussi précieux que nécessaire (12-9). À la reprise, Kentin Mahé officie en demi-centre alors que Timothey N’Guessan effectue son entrée. Vincent Gérard reprend entre les bois. « Nous avons pris ce match au sérieux », estime le gardien. « Mihai Popecsu a réalisé beaucoup d’arrêts en début de partie. Je crois que notre profondeur de banc nous a permis de prendre la mesure de la Roumanie. Il fallait réaliser un match complet pour les battre. C’était un début de match compliqué, mais on ne s’est pas affolé car il y a des joueurs d’expérience. Être devant à la mi-temps nous a permis d’aborder la suite positivement. Je ne m’attendais pas à un tel accueil du public et des étudiants français très présents à Cluj. »

La première place

Dès la reprise, les Bleus s’appliquent à repousser les assauts adverses : la défense tient le choc et les ballons fusent de l’autre côté. Un kung-fu entre Melvin Richardson et Ludovic Fabregas permet de donner du relief au score : 16-10 (36e). Les Bleus mettent du cœur à l’ouvrage et prennent la mesure d’un adversaire à cours d’énergie. Sur grand espace, les Bleus enfilent les buts et tiennent leur deuxième succès de la semaine avec un avantage très confortable à 10 minutes du terme (27-16). Les Bleus s’imposent finalement 31-21 pour figurer en tête du groupe 6, devant le Portugal, la Lituanie et la Roumanie. Didier Dinart, le sélectionneur, fait le bilan : « Cette semaine, nous avons gagné largement nos deux rencontres. C’est bon pour le capital confiance. Nous avons connu ce soir un début de match très difficile. Nous avons manqué des « immanquables » en début de match et c’était forcément compliqué de mener au score, mais nous avions des opportunités. Nous avions de jeunes joueurs sur le terrain, mais ils sont tous titulaires en club. Ils n’ont pas paniqué et ont su faire preuve de sérénité. Notre stabilité en défense nous donne du crédit. » Après le Mondial en Allemagne et au Danemark (10 au 27 janvier), les Bleus poursuivront la campagne de qualifications lors des 3e et 4e tour face au Portugal (matches aller-retour du 10 au 14 avril).

Les statistiques de la France

Gardiens : Dumoulin (2 arrêts / 23′), Gérard (10 arrêts / 37′).
Joueurs de champ : Rémili (6 buts), Richardson (4), Mem (3), Mahé (2), Grébille (3), N’Guessan (1), Sorhaindo, L. Karabatic, Fabregas (2), Claire (1), Dipanda (1), Porte (1), Tournat (1) – Caucheteux (6).
Exclusions temporaires : Remili (3e) – L.Karabatic (27e) – Fabregas (38e) – Dipanda (19e) – Porte (6e et 57e) – Tournat (4e).

Les statistiques de la Roumanie

Gardiens : Popescu (11 arrêts / 40′), Stanescu (3 arrêts / 20′).
Joueurs de champ : Ramba – Rosu – Grigoras – Ghionea (3) – Racotea (4) – Szasz (2) – Bujor (3) – Csepreghi (2) – Fenici – Cabut (1) – Fotache (1) – Onyejekwe – Humet-Gaminde (5) – Militaru.
Exclusions temporaires : Ramba (49e) – Ghiona (10e, 33e) – Popecu (40e) – Racotea (9e) – Szasz (46e) – Fotache (59e) – Onyejekwe (41e).

Leslie Mucret
Crédit photo : PILLAUD stephane
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE