Euro handball 2020 : La France facile face à la Lituanie

En s’imposant aisément face à la Lituanie 42-27, hier à Aix-en-Provence, l’équipe de France de handball a bien débuté la campagne de qualifications à l’EHF EURO 2020. Avec sérieux et précision, les Bleus ont signé leur premier succès de la saison internationale.

 

Vincent Gérard, Raphaël Caucheteux, Timothey N’Guessan, Nicolas Claire (avec Luka Karabatic), Dika Mem et Luc Abalo ont débuté cette première rencontre de qualifications à l’EHH EURO 2020, hier, contre la Lituanie devant les 6000 spectateurs de l’Aréna du Pays d’Aix. Parmi les quatre pivots de l’effectif, Nicolas Tournat n’a pas été retenu pour ce rendez-vous. Le sélectionneur, Didier Dinart profite des deux matches de la semaine pour affiner les réglages d’une formation qui sera privée de Nikola Karabatic lors du Mondial en Allemagne et au Danemark (10 au 27 janvier).

21-10 à la pause

Après 15 minutes, les Bleus ont pris le contrôle du match avec un net avantage (11-6). Kentin Mahé, Nedim Remili et Mathieu Grebille sont aussi lancés dans cette magnifique Aréna du Pays d’Aix. « On fait un peu avec les moyens du bord et c’est pour ça que je n’ai joué qu’arrière gauche ce soir, car il y avait d’autres solutions pour jouer demi-centre », soulignait Kentin Mahé. “C’était prévu, mais cela ne veut pas dire quoi que ce soit. J’apporte quelque chose de différent par rapport à Timothey et cela peut être utile à l’équipe. Ce soir, j’ai été plus passeur que tireur, mais c’est toujours sympa de faire briller les autres. » « Je n’ai pas spécialement eu d’appréhension en revenant sur les terrains », a déclaré Mathieu Grébille. « Après, c’est du handball. Il y a des jours où cela marche mieux que d’autres. Aujourd’hui, j’en ai profité. J’ai eu pas mal de balles. C’était agréable de jouer aujourd’hui. » Les Bleus ont atteint la mi-temps avec le même nombre de buts qu’à Pau il y a deux ans, face au même adversaire, 21-10 (21-7 en 2016).

Créer des automatismes

Melvyn Richardson, Valentin Porte, Cédric Dumoulin (avec Adrien Dipanda) et le capitaine Cédric Sorhaindo ont débuté la 2e période où, après 38 minutes, le score a pris plus l’ampleur (28-14). « Il fallait être sérieux du début jusqu’à la fin et on l’a été, face à une équipe de Lituanie respectable », a tempéré Melvyn Richardson. « On voulait également travailler car il y a beaucoup de nouveaux, à des nouveaux postes, dans cette équipe et le Mondial approche. Il faut prendre des automatismes et ce genre de matchs, avec les entrainements, sert à ça. C’était important de gagner ce soir, car il y avait un vrai enjeu et il va falloir faire la même chose, même mieux, en Roumanie dimanche. » Didier Dinart et Guillaume Gille ont procédé à une large revue d’effectif : tous les joueurs aptes ont foulé avec bonheur le Gerflor habituellement dévolu au PAUC. «J’ai vécu beaucoup de bons moments ici, de belles années quand j’ai porté le maillot aixois », a rappelé Luka Karabatic. « Depuis dimanche, je suis vraiment très heureux d’être ici, ce soir il y avait un beau public et une belle ambiance et c’est toujours un plaisir de jouer dans une salle comme ça et de remercier le public avec une victoire sérieuse. »

Record de buts

Sans forcer leur talent, toutefois avec sérieux, les Bleus ont déroulé face à cet adversaire qui recevra le Portugal, dimanche à Klaipeda. « On a peut-être été un peu crispé en début de match, mais il y avait beaucoup d’envie », estimait Didier Dinart à la fin du match. « Aujourd’hui, le bilan est positif, même si on va continuer à travailler en vue du championnat du monde. Il faut acquérir des certitudes, des assises défensives et offensives. Je pense que les joueurs sont vraiment intégrés et se donnent à fond dans ce projet. » Le public provençal était forcément comblé : les champions du monde en titre ont assuré le spectacle pour signer une large victoire 42-27. Au passage, les Bleus battent leur record de buts dans un match de qualifications à l’Euro (ils avaient dominé la République tchèque 41 à 25, le 30 octobre 2014). Les Bleus s’envoleront dès aujourd’hui vers Cluj-Napoca pour affronter dimanche la Roumanie lors du 2e match de qualifications.

Statistiques de la France

Gardiens : Dumoulin (8 arrêts / 25 tirs dont 0/1 pen), Gérard (9 arrêts / 19 tirs)
Joueurs de champ : Rémili (3/3), Richardson (2/3), Mem (4/5), Mahé (2/2), Grébille (6/6), N’Guessan (2/2), Abalo (3/4), Sorhaindo (2/3), L. Karabatic (2/2), Fabregas (3/5), Claire (1/1), Dipanda (0/1), Porte (3/4), Caucheteux (9/10 dont 1/1 pén)

Statistiques de la Lituanie

Gardiens : Rasimas (5 arrêts / 32 tirs dont 0/1 pén), Gurskis (1 arrêt / 14 tirs dont 0/1 pén)
Joueurs de champ : Urbonas, Bernatonis (3/8), Virbauskas (4/6), Cibulskis, Barbarkas (4/10), Simenas (0/1), Pleta (3/3), Tarcijonas (1/1), Grigas (1/1 dont 1/1 pén), Drabavicius (1/2), Trainavicius (1/3), Juskenas (1/3), Stankevicius (2/2), Dumcius (7/11)

Leslie Mucret
Crédit photo : PILLAUD stephane
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE