Équipe de France féminine : Une rentrée tranquille face au Brésil

Pour sa première sortie depuis son titre mondial, l’équipe de France féminine de handball a offert une belle prestation en dominant le Brésil (28-17). Un match amical sereinement mené, dont le but était surtout de se faire plaisir…

 

Pour leur retour à la compétition, l’équipe de France féminine n’a pas eu trop à forcer pour s’imposer. Dans un premier acte en demi-teinte, les deux équipes se sont jaugées, tentant chacune de trouver la faille en survolant de très bonnes défenses. Estelle Nze-Minko, auteur de remontées individuelles concluantes, Alexandra Lacrabère sur jets de sept mètres et Amandine Leynaud, difficile à leurrer dans ses buts, permettront à la France d’avoir une petite avance à la mi-temps (12-9).

Le deuxième acte a quant à lui tourné largement à l’avantage des tricolores qui s’envolaient rapidement, grâce notamment à une Cléopâtre Darleux, presque infranchissable. Alexandra Lacrabère s’illustrait toujours aux jets de 7 mètres, tandis qu’Estelle Nze-Minko, Gonsiane Niombla, Laura Flippes, Camille Ayglon-Saurina et Kalidiatou Niakate déroulaient tranquillement leur jeu d’attaque. Même avec un léger retour de la part des brésiliennes, la rencontre se concluait par une victoire logique des Bleues, 28 à 17. Prochain rendez-vous dimanche 25 mars au Palais des Sports de Pau pour la revanche…

Olivier Krumbholz – Sélectionneur de l’équipe de France féminine :

“La première mi-temps a été un peu laborieuse tandis que la 2ème a été nettement meilleure. Les 2-3 nouveautés apportées dans le jeu n’ont manifestement pas été comprises. Cléopatre Darleux nous a bien entrainé dans le match de par ses nombreux arrêts avec des ballons à monter. Il y a du travail pour retrouver notre niveau de fin du Mondial. Nous avons alterné avec deux dispositifs défensifs face à un Brésil qui a bien joué le jeu”.

Alexandra Lacrabère – Arrière droite / Demi-centre :

“Tout s’est bien passé malgré un mauvais début de match. On a toujours du mal à s’y remettre mais je trouve qu’on s’est vite réglées. Le titre mondial a donné confiance et apporte de la sérénité. On va essayer de régler le tir dimanche et de bien commencer. J’ai profité de l’ambiance et j’ai apprécié le match ce soir. À Pau, ce sera forcément meilleur que ce soir parce que la salle sera plus grande et que ce sera chez moi (rires). J’étais blessée en 2007 et je n’ai encore jamais joué à Pau : être championne du monde et jouer devant ma famille et mes amis, ce sera extraordinaire”.

Camille Ayglon-Saurina – Arrière droite :

“Nous sommes satisfaites du résultat malgré un début un peu poussif. Ce n’est pas évident de nous retrouver après trois mois même. Bien sûr il y a de la joie et du plaisir avec tous ces bons souvenirs en commun. Mais ce n’est pas la période la plus simple pour travailler au regard de nos échéances en club. POur l’ambiance à Bayonne ? Je valide et je signe des deux mains si on peut toujours jouer dans une telle ambiance”.

Estelle Nze-Minko – Arrière gauche / Demi-centre :

“C’est notre premier stage depuis le titre mondial. Tout le monde sait qu’il y a une grosse compétition à jouer en décembre prochain en France. Il y a toujours des petites choses à voir mais ce soir on a gagné face au Brésil. Avec notre titre, je sens de la confiance et de la sérénité qui nous procurent beaucoup de plaisir. On a envie de reproduire ce que nous avons vécu en Allemagne. J’adore jouer dans cette position en défense 1-5 : OK on me voit devant mais les filles derrière doivent combler les espaces. Cela a bien fonctionné ce soir”.

La rédaction

 

Crédit photo : PILLAUD stephane
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE