Brest remporte la Coupe de France féminine de handball 2018

Le Brest Bretagne Handball a aisément remporté la finale de la Coupe de France féminine de handball face au Toulon Saint-Cyr Var Handball, 30-21.

 

La première mi-temps fût très disputée, les joueuses se rendant coup sur coup sans se distancer à mesure que les minutes passaient. Il fallait attendre la 27ème pour revoir un écart significatif : le jet de 7m propulsé par Amandine Tissier offrait aux Brestoises deux buts d’avance. Les Toulonnaises recollaient au score avant le retour aux vestiaires grâce au premier but de Laurie Puleri, 12-11.

Les Brestoises furent sanctionnées d’une double exclusion dès le retour de la mi-temps. Déjà auteur d’une première manche spectaculaire, la championne du monde Cléopatre Darleux poursuivait son festival avec une statistique toujours aussi impressionnante à 50 % (14 sur 28) après 44 minutes. Le BBH prenait le large (20-16, 47e). Le scénario est resté le même jusqu’au buzzer final, Toulon s’inclinant finalement de neuf buts face aux joueuses du BBH.

Laurent Bezeau – Entraîneur de Brest Bretagne HB :

“Cette victoire en coupe de France est une grande joie. Il faut engranger des choses positives et cette victoire rend légitime le projet du club. Tout ne se fera pas facilement, il faut accepter de prendre le temps. Cléopatre est l’une des pièces de notre équipe : on retrouve toujours les grandes joueuses dans les grandes occasions. Je n’aime pas vraiment mettre des choses en avant mais là il faut accepter que nous avons une grande gardienne de but”.

Cléopâtre Darleux – Gardienne de Brest Bretagne HB :

“Nous avons eu des difficultés à rentrer dans cette finale. Nous n’étions pas forcément serines et elles nous ont tenu jusqu’à la 40e minute. Nous avions plus de rotations et je pense que cela a fait la différence ce soir. Je suis contente d’avoir réalisé un super match mais parfois nous avons des difficultés à marquer des buts. Sans arrêts, il n’y pas de montées de balle. Donc c’est important pour moi d’aider l’équipe. Le public nous galvanise Il y a beaucoup de connexions entre nous. Nous avons vraiment de la chance d’avoir de tels supporters qui nous donnent de la force”.

Sandor Rac – Entraîneur de Toulon Saint-Cyr Var HB :

“Le problème c’est le nombre de joueuses à ma disposition avec 5-6 filles issues du centre de formation. Dans une finale, c’est l’expérience qui fait la différence. Nous avons raté 4-5 jets de 7m à des moments où nous pouvions passer devant. En face de nous, Cléopatre Darleux a fait une grande prestation et nous ne pouvions gagner uniquement en jouant à un très haut niveau tout le match. Nous avions la volonté mais la qualité de notre jeu n’a pas suivi”.

Emma Puleri – Capitaine de Toulon Saint-Cyr Var HB :

“Nous étions bien physiquement mais nous avons commis trop d’erreurs. Nous avions réussi à nous imposer chez elles au retour, après un -2 à l’aller. Perdre comme cela de -9, c’est vraiment une grosse déception”.

La rédaction

 

Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE