Pierre Ménès : « L’OM aurait dû anticiper »

Adulé par certains et critiqué par d’autres, Pierre Ménès ne laisse indifférent aucun amoureux de football. Ce mercredi, découvrez la première partie de notre entretien avec la grande gueule de Canal +, devenu en quelques années l’un des journalistes sportifs les plus écoutés en France…

 

Pierre Ménès, le quatuor Paris, Monaco, Lyon, Marseille semble bien installé en tête du classement. Vous attendiez-vous à ce qu’il soit aussi vite constitué ?

Oui, ces quatre équipes ont des effectifs nettement supérieurs aux seize autres. Il n’y a aucune surprise de les voir dans ces positions, et dans cet ordre. Pour moi, l’effectif de Lyon est supérieur à celui de Marseille et celui de Monaco est au-dessus de l’effectif lyonnais. Quant à Paris, ils sont au-dessus de tout le monde.

L’ASSE a vécu une véritable humiliation dimanche dernier. Que pensez-vous du début de saison stéphanois ?

J’ai surtout envie de dire que l’équipe n’est pas bonne, tout simplement. L’année dernière, on pensait que les résultats moyens étaient liés à la lassitude, au fait que Galtier était là depuis très longtemps. Finalement, avec un autre entraîneur qui a une vision du jeu plus offensive, ça ne marche toujours pas. Tu peux mettre Guardiola à Saint-Etienne, Søderlund sera toujours nul. Il n’y a pas un club assez con (sic) pour le prendre. Je faisais partie des gens qui pensaient que Lyon était nettement supérieur, ce match n’a fait que le confirmer. Je n’ai pas été surpris par ce qu’il s’est passé, en plus, Oscar Garcia a fait des choix très bizarres dans sa composition d’équipe. Je ne sais pas si c’est vrai car je ne suis pas suffisamment le club, mais il y en a même qui disent qu’il l’a fait exprès pour se barrer. En tout cas, quand tu as un Fekir, un Depay ou un Aouar dans cette forme-là, rien à l’ASSE ne peut permettre de résister.

Le PSG a beaucoup investi cet été pour la Ligue des Champions. Pour le moment, l’entame en Coupe d’Europe est idéale…

Il y a de fortes probabilités que le PSG termine premier de son groupe, ce qui est déjà un progrès par rapport aux saisons précédentes. Après, quand tu vois que le Real va sûrement terminer deuxième, l’avantage de la première place est relatif. Mais bon, quand on voit les investissements réalisés par le PSG, tout autre résultat qu’une demi-finale serait un échec.

L’Olympique Lyonnais pourrait également avoir un gros coup à jouer en Europa League…

Lyon a les moyens de bien faire, même si l’Europa League est une compétition bizarre. Elle n’est la priorité de personne jusqu’en quart de finale. Après, quand on a atteint ce niveau de la compétition, ça commence à devenir plus dur avec une adversité beaucoup plus élevée. Mais bon, c’est clair que l’OL peut avoir quelque chose à faire.

Et l’Olympique de Marseille ?

La situation est un peu différente. L’OM est moins bien placé vu que Garcia a clairement fait l’impasse sur le dernier match à Guimaraes pour favoriser le championnat.

Pourtant, l’Europa League peut être un gros levier de développement pour le projet de Franck McCourt…

Je ne sais pas ce que c’est le projet de McCourt. L’OM n’a recruté que des trentenaires, l’équipe sera à refaire dans deux ans. En plus, tu n’as aucun espoir de plus-value avec des Mandanda, Abdennour, Payet, Luis Gustavo ou encore Mitroglou. Ces joueurs-là, tu es obligé de les garder jusqu’à la fin de leur contrat. Que Marseille ait privilégié l’expérience, pourquoi pas, mais le club aurait dû anticiper et recruter quelques jeunes d’avenir, à l’image d’Amavi.

Propos recueillis par Bérenger Tournier

 

Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE