Nicolas Rainville : « J’ai trouvé ma voie »

Ancien arbitre de Ligue 1 et arbitre international, Nicolas Rainville s’éclate désormais au sifflet des matches de Ligue 2. Un bien-être qui doit aussi beaucoup à une reconversion professionnelle bien engagée pour accomplir son rêve de toujours : devenir kinésithérapeute.   Nicolas, pourquoi ce choix de vous orienter vers une carrière de kinésithérapeute ? Cela fait maintenant […]
Ancien arbitre de Ligue 1 et arbitre international, Nicolas Rainville s'éclate désormais au sifflet des matches de Ligue 2. Un bien-être qui doit aussi beaucoup à une reconversion professionnelle bien engagée pour accomplir son rêve de toujours : devenir kinésithérapeute.
Nicolas, pourquoi ce choix de vous orienter vers une carrière de kinésithérapeute ?
Cela fait maintenant quatre ans que je suis une formation pour devenir kiné. Depuis tout jeune, j'avais envie d'exercer ce métier. En 2006, j'avais eu la possibilité d'entrer dans une école de kiné, mais c'est justement cette année-là que je suis devenu arbitre en ligue professionnelle. J'ai peut-être manqué de courage sur le moment, mais je me suis dit qu'il fallait que je saisisse à fond ma chance dans l'arbitrage. Dans le même temps, je suis devenu Conseiller technique en arbitrage au sein du District du Gard. J'ai donc fait le choix de ne pas entreprendre des études de kiné.
Tout au long de vos années d'arbitrage, cette envie ne vous a cependant jamais lâché...
En effet, j'ai toujours eu cette idée en tête. Je ne sais pas si c'est la crise des 35 ans ou autre chose, mais parfois on se pose et on refait le fil de sa vie. Je me suis demandé ce que j'aurais fait si je n'avais pas été arbitre et conseiller technique. J'avais cette réflexion un soir où j'étais à Clairefontaine, en discutant avec un collègue, que je regrettais d'avoir fait ci et d'avoir fait ça... J'ai complètement ...
Pour lire la suite :
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

Désolé, vous ne pouvez pas laisser de commentaire sur cet article.

PUBLIER UN COMMENTAIRE