Ligue 2 : Nouveau départ pour Caen avec Stéphane Moulin

La saison passée, l’angoisse de la descente aura hanté le Stade Malherbe jusqu’à la dernière journée. En 2021-2022, Caen veut entamer un nouveau cycle avec l’arrivée au poste d’entraîneur de Stéphane Moulin, arrivée d’Angers après 10 ans au SCO.

En redescendant en deuxième division il y a deux ans, le Stade Malherbe Caen ne s’attendait pas à vivre un tel calvaire. Alors que l’objectif est au moins de terminer dans les cinq premiers pour disputer les play-offs d’accession en Ligue 1, les Rouges et Bleus terminent à une anecdotique 13e place. La saison dernière est encore plus angoissante pour les Normands: avec le licenciement de Pascal Dupraz en cours de saison, Caen n’arrache son maintien qu’à la dernière minute du dernier match. Contre Clermont lors de la 38e journée, Benjamin Jeannot marque un penalty à la 92e minute pour faire gagner son équipe 2-1. Le Stade obtient la 17e place devant Niort avec le même nombre de points, mais avec une meilleure différence de but. Pour redresser le club et démarrer un nouveau cycle sportif, la direction compte sur Stéphane Moulin, lui qui a amené son SCO d’Angers en Ligue 1 en 2015 puis a su pérenniser le club parmi l’élite.
 

 
Le coach arrive précédé d’une réputation de bâtisseur. Lui préfère insister sur le fait que tout n’est pas à reconstruire à Caen : « le Stade Malherbe n’est pas un champ de ruines. Compte tenu de son histoire, de ses infrastructures, venir est tout sauf une régression pour moi» affirme-t-il à France Bleu à son arrivée. Pour insuffler que le vent souffle dans le bon sens pour le drakkar normand, Stéphane Moulin peut compter sur le même staff qu’il a connu du côté d’Angers, hormis l’entraîneur des gardiens. A Caen, il compte bien s’installer sur la durée. Les résultats de sa méthode et de ses ingrédients ont déjà l’adhésion du vestiaire. « Avec lui, c’est carré » assure Jessy Deminguet, 4 buts et 4 passes décisives sous le maillot caennais l’an passé, dans les colonnes de Ouest-France : « le projet de jeu est clair et on sait qu’une certaine stabilité va s’installer. Le staff se connaît parfaitement, tout fonctionne bien. On sait que ça va marcher, et j’espère que ça va amener une belle saison ». Même s’il attend encore des recrues, Stéphane Moulin est déjà satisfait de ce qu’il a vu sur le terrain avant la reprise du championnat : « Je ne vais pas dire que le travail paye car on n’est pas encore dans la compétition et qu’on n’a rien gagné. En tout cas, ce que je perçois, c’est que les choses commencent à se mettre en place sur le terrain, c’est plutôt bon signe ». Pour se reconstruire et réemménager durablement en Ligue 1, Caen est sur bonne voie avec son nouvel architecte.

Etienne Le Van Ky
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE