Ligue 1 : Le MHSC va poser ses valises à Pérols

Fini le Stade de la Mosson et bonjour au stade Louis-Nicollin. Le nouveau stade s’installera à Pérols, et devrait voir le jour fin 2024, voire début 2025.

Le nouveau stade du club de Ligue 1, d’une capacité de 25 000 places, sera donc construit à Pérols, au sud-est de Montpellier. Le site d’Ode à la mer, où il y a encore quelque mois était prévu la construction d’un grand centre commercial, accueillera finalement la nouvelle enceinte des Héraultais. Le nouveau stade devrait ouvrir en 2024 à l’occasion des 50 ans du club et porter le nom de Louis-Nicollin, ex-président emblématique du MHSC, décédé en 2017 après 42 ans à la tête du club.
Ce projet d’environ 150 millions d’euros sera entièrement financé par des fonds privés et locaux dont une grande partie par la famille Nicollin. « C’est une chance que le contribuable ne paye rien pour financer ce stade, ce sont des entreprises du territoire de Montpellier qui vont porter le projet, ce sera 100 % local », s’est réjouit le maire de Montpellier et le président de la Métropole. Un cadeau pour le demi-siècle du club, fruit d’un concept solide pensé depuis plusieurs mois.

 

 

La nouvelle enceinte accueillera un pôle ludique (réalité virtuelle, e-gaming…), santé (médecine du sport, cryothérapie…) et tertiaire (bureaux). Toujours dans cette logique de construire une zone multidisciplinaire aux couleurs du MHSC, un hôtel, des restaurants, une crèche, une boutique officielle du club seront mise à disposition des supporters 365 jours par an. Pour finir, un musée regroupant la collection privée de Louis Nicollin ouvrira. Un seul problème persiste, comment amener tous ces supporters à Pérols ? Dans un communiqué, le club a garanti un accès renforcé à son stade. Pour ce faire, des offres de parking conséquentes, un arrêt de tram ou encore la proximité avec la nouvelle gare TGV et l’aéroport sont mis en avant.
Depuis 1974, le MHSC évolue dans le stade de la Mosson, implanté à l’ouest de la ville. Rafraîchie en 1998 à l’occasion de la Coupe du Monde en France l’enceinte de 32 900 places est vieillissante et ne répond plus aux besoins économiques du club. De plus, le stade est situé en zone inondable. Il avait été fortement endommagé par les intempéries de 2014. Le stade de la Mosson sera alors reconverti en complexe sportif pour accueillir les clubs amateurs. Un second souffle qui respire encore et toujours le football.

Arthur Glory
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE