Ligue 1 : La valse sans fin des coachs du FC Nantes

Après 46 jours et 7 matches sans victoire à son actif, Raymond Domenech a été licencié de son poste d’entraîneur du FC Nantes. Le sélectionneur des Bleus est le dernier en date d’une longue liste de coachs mis rapidement de côté par le club nantais.

Cela fait cinq ans que le FC Nantes n’a pas trouvé « son entraîneur ». Depuis 2016 et le départ de Michel Der Zakarian, le club s’essaie dans l’exercice. Résultat : déceptions sur déceptions. Le coach franco-arménien, à la tête de l’équipe professionnelle pendant 4 ans, avait amené une stabilité. L’entraîneur avait aidé l’équipe à remonter en Ligue 1 lors de la saison 2012-2013 et avait installé le FC Nantes en Ligue 1. L’équipe était alors redevenue une équipe solide, qui bataillait dans le ventre mou du classement. Mais après qu’il ait quitté le club lors de la saison 2015-2016, aucun entraîneur n’est resté plus de deux années consécutives. Le fiasco qui dure depuis 5 ans commence lors de la saison 2016-2017. C’est René Girard qui est nommé à la tête de l’équipe. Après un début de saison moyen avec 9 défaites en 16 matchs, le président Waldemar Kita décide de se séparer de lui. Pour l’entraîneur français, le coupable est tout trouvé : c’est le président. Il déclare alors : « Je dirai que le premier à lâcher, ça a été lui (Waldemar Kita). Il m’a berné. J’étais venu avec un projet de club, nous avons perdu onze joueurs à la trêve, nous n’en avons pris que cinq.(…) C’est le genre de situation qui coupe vite la confiance entre les uns et les autres. Au pays des menteurs, les menteurs sont rois. (…) Kita est un menteur. »

 

 

C’est Sergio Conceição qui vient remplacer René Girard sur le banc des Canaris. Le technicien
portugais va alors redonner le sourire aux supporters en réalisant l’exploit de finir à la 7e place de la
Ligue 1. Malheureusement, l’entraîneur est contraint de quitter le club à la fin de saison pour rejoindre
le FC Porto et pouvoir rester auprès de sa famille. Mais Kita a plus d’un tour dans son sac. Fort de
sa place de 7e, il décide de recruter le talentueux Claudio Ranieri qui revient d’une saison difficile
avec Leicester. Nantes fini alors à la 9e place mais l’entraîneur décide de son plein gré de partir en
fin de saison pour retourner en Premier League. C’est l’incompréhension. Depuis le départ de Ranieri jusqu’à aujourd’hui, 5 entraîneurs se sont assis sur le banc du FC Nantes. Après une place de 12e et de 13e de Ligue 1, le club, après l’officialisation du départ de Raymond Domenech, a décidé de continuer ce jeu des chaises musicales. Ce manque cruel de stabilité fait douter les joueurs, le club, mais aussi les supporters qui, défaite après défaite, aimeraient retrouver le haut du classement. Les observateurs pointent du doigt la mauvaise gestion et les erreurs de casting de Waldemar Kita. Reste à savoir maintenant si Antoine Kombouaré, nouvel entraîneur depuis mercredi, pourra redresser la barre de ce navire à la dérive.

Arthur Glory
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE