Ligue 1 : La relève tricolore est assurée

Ils ne font pas forcément la Une des journaux, et pourtant, plusieurs joueurs français réalisent une excellente saison en Ligue 1. De Metz à Brest en passant par Lens, Lorient, Rennes, Monaco et Nice, ils sont des éléments majeurs de leur équipe et se sont révélés aux yeux du public. JONATHAN CLAUSS (RC LENS) Le […]
Ils ne font pas forcément la Une des journaux, et pourtant, plusieurs joueurs français réalisent une excellente saison en Ligue 1. De Metz à Brest en passant par Lens, Lorient, Rennes, Monaco et Nice, ils sont des éléments majeurs de leur équipe et se sont révélés aux yeux du public.
JONATHAN CLAUSS (RC LENS)
Le RC Lens réussit une excellente saison pour son retour dans l'élite, et Jonathan Clauss n'y est pas étranger. Formé à Strasbourg, le latéral droit a dû prendre son mal en patience pour percer au plus haut niveau. Passé par Raon-l'Étape et Avranches, il a signé son premier contrat professionnel avec Quevilly, alors pensionnaire de Ligue 2, en 2017. Après une année passée en Normandie, Jonathan Clauss repart à l'Est et signe à l'Arminia Bielefeld, club de deuxième division allemande. Une expérience auréolée d'un titre de champion d'Allemagne de D2 en 2020. A 28 ans, le latéral droit découvre la Ligue 1 avec Lens cette saison, et il sait se mettre en évidence. Auteur de 3 buts et 6 passes décisives (aucun défenseur ne fait mieux en L1) depuis le début du championnat, Jonathan Clauss est également un joueur capable de récupérer des ballons grâce à son sens de l’anticipation. Il est dans le Top 50 des joueurs de Ligue 1 réussissant le plus d’interceptions. Lens a fait bonne pioche en misant sur ce joueur, sous contrat jusqu’en 2023.
ARMAND LAURIENTÉ (FC LORIENT)
Formé à Rennes, Armand Laurienté a pris son envol chez le voisin breton. Prêté une première fois à Orléans (2018-2019), l'ailier rejoint le FC Lorient pour la saison 2019-2020, toujours sous forme de prêt. Un titre de champion de France de Ligue 2 plus tard, les Merlus font signer la pépite tricolore pour quatre ans. Lors des six premières journées, Armand Laurienté ne fait pas partie de l’effectif. Positif à la Covid-19 en début de saison, il a besoin de temps pour revenir en forme, mais il ne va pas tarder à apprivoiser les pelouses de Ligue 1. Le Lorientais de 22 ans a...  
Pour lire la suite :
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

Désolé, vous ne pouvez pas laisser de commentaire sur cet article.

PUBLIER UN COMMENTAIRE