L’édito de Benjamin Erisoglu, président du SO Cholet

Découvrez l’édito de Benjamin Erisoglu, président du SO Cholet.

 

Quand je suis arrivé au club, un président partait. Soit je prenais la suite, soit il y avait moins de gamins au club. J’ai fait ça pour eux, je ne savais même pas ce qu’était la CFA2 à l’époque. C’était donc surtout un challenge humain. Désormais, je prends beaucoup de plaisir à diriger le club, et aussi pas mal de stress.

Aujourd’hui, le club évolue en National 1. Nous avons réussi à nous maintenir cette saison, ce qui était l’objectif premier. Nous l’avons atteint, c’est très bien. Il y a bien sûr des regrets sur certains matches où nous aurions pu faire mieux. Je pense notamment aux rencontres face à Laval, Bourg-en-Bresse et Chambly, où nous avons encaissé à chaque fois deux buts en une minute. Mais, ce sont des erreurs qui vont nous servir pour la suite.

Concernant la saison prochaine, il faudra éviter de commettre à nouveau ces erreurs. L’objectif sera de construire une équipe pour se maintenir le plus rapidement possible. C’est un championnat difficile, dans lequel tous ceux qui affirment vouloir monter finissent par descendre. Nous devons donc nous maintenir rapidement, puis voir comment la saison évoluera.

Année après année, le club grandit. Le nouveau stade est lancé, il faut encore deux ans de chantier pour qu’il voit le jour. L’Académie ouvrira ses portes au mois de juillet. C’est une vraie avancée, nous allons pouvoir continuer à construire autour des enfants du club.

Par Olivier Navarranne
Crédit photo : SO Cholet
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE