Le Havre, terre d’accueil des filles du foot

Du 7 juin au 7 juillet prochain est organisée en France la huitième édition de la Coupe du monde de football féminin. Avec, parmi les enceintes retenues pour accueillir les matches, le stade Océane du Havre.

 

D’ordinaire, le public normand fan de football est obligé de s’exiler pour assister à des rencontres au stade. Aucune des compétitions internationales masculines organisées en France n’a eu lieu dans la région, qu’il s’agisse des championnats d’Europe 1984 et 2016 ou du Mondial 1998. Mais grâce aux filles du foot, un événement planétaire va enfin se dérouler en partie sur le territoire ! Inauguré en 2012, le stade Océane du Havre attend toujours la remontée du HAC en Ligue 1, mais s’apprête à connaître de beaux moments l’an prochain, avec la tenue sur place de sept matches de la Coupe du monde féminine : deux du groupe B les 8 et 17 juin, un du groupe D le 14 juin, un du groupe E le 11 juin, un du groupe F le 20 juin, un 8e de finale le 23 juin et un quart de finale le 27 juin. Si aucune rencontre de poule de l’équipe de France n’est prévue sur place, l’enceinte normande pourrait en revanche accueillir le 8e de finale des Bleues si celles-ci terminent premières de leur groupe.

Les billets sont en vente

Avec ses plus de 25 000 places, le stade Océane est le plus grand de Normandie et le 16e de France. Il a déjà accueilli un amical de l’équipe de France féminine le 19 septembre 2015, avec à la clé une victoire de prestige 2-1 face aux Brésiliennes, devant plus de 22 000 spectateurs. La billetterie du Mondial est ouverte depuis le 19 octobre, avec trois packs proposés aux supporters souhaitant assister aux matches se déroulant au Havre : le pack « Bienvenue », valable pour assister à trois matches dont un « top-match » (25 à 87 euros selon la tribune), le pack « Victory », pour voir cinq matches dont le 8e et le quart (entre 42 et 149 euros) et le pack « Ville » pour voir les sept matches (67 à 237 euros). De quoi profiter pleinement de cet événement exceptionnel.

La Normandie, terre de conquête du football féminin

La réception de sept matches de la Coupe du monde ne doit pas constituer un événement sans lendemain pour le football féminin en Normandie. Pour l’instant, la région reste une terre de conquête en la matière et ne fait pas forcément figure d’exemple… Aucune des internationales de l’équipe de France n’y a ses origines ni y a joué. Et pour cause : aucun club normand n’a jamais figuré dans l’élite nationale, le championnat de France de première division. Le mieux classé est le Havre AC, dont la section féminine évolue actuellement en D2. Elle peut revendiquer de belles ambitions avec à sa tête un entraîneur renommé, Thierry Uvenard. L’autre place forte du football normand, le Stade Malherbe de Caen, n’a en revanche toujours pas d’équipe féminine. Un projet en ce sens a néanmoins été présenté au printemps prochain dans le cadre du plan « Malherbe tous ensemble ».

Par Thomas Guerard
Crédit photo : DR
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE