Julien Cazarre : « Cavani, c’est un Marseillais au pays des Parisiens »

Comme l’immense majorité des supporters parisiens, Julien Cazarre, le célèbre humoriste de Canal +, est également un grand fan d’Edinson Cavani. Entretien…

 

Julien, vous êtes un grand supporter du Paris Saint-Germain. Que vous inspire Edinson Cavani ?

Quelque part, tu as l’impression que Cavani c’est un Marseillais au pays des Parisiens. Avec son profil de latino, de joueur qui se bat sur tous les ballons et qui marque des buts sans réfléchir, ce mec a tout pour être une star à Marseille. Nous, à Paris, on a une espèce de tradition de Brésiliens un peu danseurs. À Marseille, c’est différent, on veut du gros qui frappe à la Papin, à la Gignac. Culturellement, je l’aurais bien vu à l’OM. Il n’y a qu’à regarder ce qu’il a fait à Naples pour voir que ce genre de clubs colle totalement à ce qu’il est. Alors attention, c’est une star également à Paris, j’adore Cavani, et notamment parce que l’on manque de joueurs qui ont la grinta, qui donnent tout sur le terrain. Heureusement qu’il est là, parce que, si on n’avait que des danseuses, on serait mal !

Justement, l’égalisation de Cavani cette saison au Vélodrome, est-ce l’un de ses buts les plus importants sous le maillot du PSG ?

Oui, je pense. Je dois avouer qu’il était pas mal du tout. Après, pour être très sincère, je ne l’ai même pas vu en direct, car je devais aller au maquillage pour J+1. J’y suis allé juste avant les arrêts de jeu et je n’ai vu le but qu’après. Mais ce n’est pas le seul, il en a mis quelques autres de cette importance, et notamment en Ligue des Champions.

Si vous deviez faire un choix entre Edinson Cavani et Zlatan Ibrahimovic, vers qui irait votre préférence ?

Cavani à 100 %, et tous les supporters parisiens répondront la même chose. Zlatan, il a cet art de s’imposer dans un club et de partir sans laisser aucun regret. Il ne donne pas l’impression de s’attacher au club, il ne partage rien. Même s’il met des claques à Saint-Étienne et a tué Marseille à lui tout seul, il ne renvoie pas grand-chose. Surtout que, quand le Barça arrive en face, Zlatan tu ne le vois plus. Cavani, c’est différent, il donne la sensation d’aimer le club. Il n’est pas là à dire qu’il est plus important que le PSG. C’est un joueur de devoir, qui se bat tout le temps. Quand tu es supporter, tu ne peux qu’aimer ce genre de mec.

> Découvrez notre reportage sur Edinson Cavani

 

Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE