Football : Lyon toujours sur le toit de l’Europe

L’Olympique lyonnais s’est imposé dimanche soir en finale de la Women’s Champions League. A Bilbao, les joueuses de Jean-Luc Vasseur sont venues à bout de Wolfsburg (3-1).

Et à la fin, c’est toujours l’OL qui gagne. Les Lyonnaises ont remporté ce dimanche leur 7ème Ligue des champions féminine en dix ans. Au cours d’un match disputé, les joueuses de Jean-Luc Vasseur se sont fait peur en fin de rencontre. Cette finale avait pourtant bien démarré. A la mi-temps, les Gones menaient 2-0 grâce à des buts d’Eugénie Le Sommer (25e minute) et de Saki Kumagai (44e minute). Au retour des vestiaires, le match a baissé en intensité. Les Lyonnaises n’avaient plus la possession du ballon et se mettaient à reculer. C’est à la 57e minute que l’internationale allemande, Alexandra Popp, réduit la marque pour Wolfsburg. Dès lors, les joueuses de Stephan Lerch ont poussé pour essayer d’égaliser. Malheureusement pour elles, la défense lyonnaise était solide. Mené par sa capitaine emblématique Wendie Renard, l’OL a plié mais pas rompu. C’est en tout de fin de match que la délivrance arrive. Sara Björk Gunnarsdottir alourdie le score à 3-1 à la 88e minute. Les Lyonnaises sont championnes d’Europe et « elles n’ont pas fini d’écrire l’histoire », clame leur entraîneur à la fin du match.

 

 

Depuis la création de la Ligue des champions féminine de l’UEFA en 2010, l’Olympique lyonnais s’est imposé sept fois. Ces dix dernières années, les Lyonnaises sont arrivées neuf fois (sur onze possibles) en finale. L’OL est bien évidemment le club le plus capé de la compétition. Dans l’histoire, il faut remonter à la fin des années 1950 pour retrouver un tel exploit. A l’époque, le Real Madrid marchait sur l’Europe comme le font actuellement les féminines de Lyon. Cependant, les Gones ont à cœur de ne pas s’arrêter là. « On veut rester encore en haut », affirme Eugénie Le Sommer. Pour ce faire, les lyonnaises pourront compter sur la joueuse la plus capée de son histoire, la capitaine Wendie Renard. La martiniquaise a déclaré à L’Equipe : « Tant qu’on peut écrire l’histoire, on va le faire ».

Mattéo Rolet
Crédit photo : UEFA / Pool / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE