Football : Le PSG décroche le Trophée des champions

Au terme d’un match abouti, le Paris Saint-Germain s’est imposé mercredi soir face à l’OM (2-1), pour le compte du Trophée des champions. Au stade Félix-Bollaert de Lens, les Marseillais n’ont pas vraiment existé dans cette rencontre, et se sont réveillés bien trop tard pour espérer l’emporter.

Premier trophée de l’année pour le PSG. Du côté de Lens, les Parisiens ont dominé l’OM pour s’offrir un nouveau Trophée des champions. Après une première mi-temps à sens unique et deux buts refusés pour hors-jeu (Icardi puis Mbappé), le PSG rentre aux vestiaires sur le score d’un but à zéro. C’est le buteur argentin, Mauro Icardi, qui a donné l’avantage aux joueurs de la capitale à la 39e minute. À la mi-temps, on se dit que l’OM est encore en vie dans cette édition 2021. Mais nouveau coup dur pour les Phocéens au retour des vestiaires, le gardien de but et capitaine, Steve Mandanda, est contraint de laisser sa place à Yohann Pelé suite à une blessure. À la 56e minute, les premiers changements tactiques apparaissent. Sanson remplace Gueye au milieu de terrain et Benedetto rentre en pointe de l’attaque marseillaise. Du côté parisien, le défenseur champion du monde, Presnel Kimpembe, et la star brésilienne Neymar font leur retour à la compétition (65e minute). Avec l’entrée de Neymar, le match devient électrique. Ce dernier cherche à obtenir des fautes, provoque, et cela fonctionne. Les Marseillais s’énervent et concèdent un pénalty à la 85e minute. Neymar, évidemment, se charge de la transformation, 2-0 pour Paris. Mais Dimitri Payet réduit la marque pour l’OM à la 89e minute, sur un superbe centre de Florian Thauvin. Pas suffisant pour les Marseillais. Paris remporte donc le Trophée des champions 2021, pour le premier vrai test de Mauricio Pochettino.

 

 

Ce Trophée des champions 2021 aura livré une prestation assez médiocre. Mercredi soir à Lens, le spectacle a été triste tant sur la pelouse qu’en dehors. En effet, des supporters Marseillais et Parisiens avaient fait le déplacement aux abords du stade pour encourager leurs équipes. Malgré les mesures sanitaires, des dizaines d’ultras étaient présents devant le stade Félix-Bollaert. Des affrontements ont eu lieu entre supporters des deux camps et des CRS. Une dizaine de supporters ont été interpellés suite à ces incidents. Sur la pelouse aussi la tension était palpable. Avec les retrouvailles entre Neymar et Alvaro Gonzalez – le premier accusant toujours le second de propos racistes à son égard – la rencontre est devenue électrique. Tout a commencé sur la célébration du penalty par le numéro 10 parisien et par la joie démesurée des hommes de Mauricio Pochettino à la fin de la rencontre. « Le plus grand honneur, c’est cette fête qu’ils font, comme s’ils avaient gagné la Ligue des champions. C’est signe de l’importance qu’ils ont donné à ce match. Un match que l’on a maîtrisé », a lâché André Villas-Boas au micro de Téléfoot. L’affrontement entre Neymar et Alvaro s’est ensuite poursuivi durant la nuit sur les réseaux sociaux, histoire de conclure cet épisode « Trophée des champions ».

Mattéo Rolet
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE