Football : Châteauroux change de visage

En grande difficulté en championnat, la Berrichonne de Châteauroux a annoncé l’officialisation de son rachat par la société United World Group, présidée par le Saoudien Abdullah Bin Mosaad. Ce dernier détient désormais 80 % des parts du club, avant de racheter les 20 % restants d’ici deux ans.

C’était attendu depuis plusieurs semaines, l’officialisation a enfin vu le jour. La Berrichonne de Châteauroux passe du côté saoudien. En effet, le club du centre de la France vient d’annoncer son rachat. Ce dernier sera à présent sous la direction du milliardaire Saoudien Abdullah Bin Mosaad. Le propriétaire de la société United World Group vient d’acquérir 80 % des parts du club, et devra s’adjuger les 20 % restants d’ici deux années. Mosaad et son entreprise s’offrent donc leur cinquième club de football. Après Sheffield United, Beerschot, Kerala United et Al Hilal, le Saoudien débarque en France par l’intermédiaire de Châteauroux. Mal en point en Ligue 2 (20e), les Castelroussins voient en ce rachat un renouveau non négligeable et se tournent désormais vers l’avenir. Sur les réseaux sociaux, le club a annoncé le commencement d’une « nouvelle histoire avec United World Group. » La société est quant à elle fière de pouvoir ajouter une nouvelle étoile footballistique à son histoire. Dans un communiqué publié par le club, le groupe Saoudien a expliqué son choix. « Notre stratégie est de chercher un club très spécifique avec une histoire très riche, mais la chose la plus importante que nous cherchons, c’est le soutien des habitants. C’est donc une décision logique compte tenu du développement du club et de sa qualité de niveau de jeu au cours des dix dernières années. »

 

 

Pourtant, Châteauroux va mal, très mal. Les résultats sportifs ne sont pas là et la crise s’installe. Vingtième de Ligue 2 avec neuf points de retard sur le premier non relégable, le club se rapproche de plus en plus de la relégation. Mais la vision du nouveau propriétaire se base sur le long terme. En effet, le groupe saoudien espère pouvoir remonter le club au plus haut niveau du football français. En clair, l’objectif sera de retrouver la Ligue 1. Dans ce but, une première décision a été prise. Celle de nommer Michel Denisot au poste de président. Battu par Vincent Labrune à la dernière élection pour la présidence à la LFP, Michel Denisot retrouve cette fonction qu’il a occupé entre 1989 et 1991, et plus récemment entre 2002 et 2008. L’Italien Marco Simone est lui d’ores et déjà nommé entraîneur en remplacement de l’ancien tacticien des Castelroussins, Benoît Cauet.

Mattéo Rolet
Crédit photo : Fred Marvaux / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE