DJ Goldfingers : « La France a joué une mi-temps sur 6 »

DJ Goldfingers, l’un des DJ’s français les plus renommés en matière de hip-hop, est un grand fan de football. Pour SPORTMAG, il décrypte le Mondial 2018.

 

Quel regard portez-vous sur le parcours de l’équipe de France pour le moment ?

On peut analyser le parcours de la France sur 2 plans : au niveau comptable et au niveau de la qualité de jeu proposée. Sur le premier plan, la France termine première de son groupe. Toutefois, il faut relativiser car elle se trouvait dans un groupe peu relevé. Sur le plan du jeu proposé, les Bleus ont joué une mi-temps sur 6 ! C’est vraiment trop peu, surtout quand on connait l’attente que l’équipe de France suscite. On ne demande pourtant pas grand chose pour s’enflammer : un crochet, un petit pont. (rires)

Quelles sont les équipes qui vous ont le plus étonné depuis le début de la compétition ?

La Croatie. Cette équipe joue comme la France devrait jouer. Modric, Rakitic et Perisic forment vraiment un trio de choc. Le Maroc, le Sénégal et l’Iran ont aussi montré de belles choses.

A l’heure actuelle, qui est le favori pour remporter la compétition ?

Le Brésil. C’est l’équipe la plus équilibrée. Alisson est un des meilleurs gardiens au monde. Leur défense centrale est sereine. La sélection auriverde possède aussi le meilleur milieu de terrain du Mondial. Quant à l’attaque, Neymar, Firmino et Jesus peuvent marquer à tout moment.

Qui sera la star du Mondial ?

Il y en aura plusieurs je pense. Cristiano Ronaldo, bien sûr, a déjà marqué de son empreinte le premier tour avec ses 4 buts. Mbappé va monter en puissance avec la France. Modric, l’anti-star, a aussi été énorme sur ce premier tour.

Quelle est votre actualité ?

Je viens de signer chez MCA Universal. Mon prochain single « On fire » sortira début juillet . Je serai en tournée mondiale dès cet été.

A lire aussi :

> Quels espoirs pour les Bleus de 2018 ?

> Les Bleus vus par Julien Cazarre

> La France et le Mondial : Une histoire riche

Arnaud Lapointe
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE