Coupe du monde féminine 2019 : Nice dans le top 3

Lors de cette Coupe du monde féminine 2019, l’Allianz Riviera de Nice va accueillir pas moins de six affiches. Des rencontres de poules au match pour la troisième place, la cité azuréenne entend marquer les esprits.

 
Avec Paris et Lyon, Nice fait partie des lieux incontournables de cette Coupe du monde féminine en France. Dès le 9 juin (18h00), la ville abritant la Promenade des Anglais accueillera d’ailleurs un choc britannique entre l’Angleterre et l’Écosse. Le 12 juin (21h00) verra la France défier la Norvège, toujours en match de poules. Il s’agira du deuxième match des Bleues dans la compétition. Suivront Suède – Thaïlande le 16 juin (15h00) et Japon – Angleterre le 19 juin (21h00). L’Allianz Riviera sera ensuite le cadre d’un huitième de finale opposant le deuxième du groupe A au deuxième du groupe C. Une rencontre programmée le 22 juin à 21h00. Le public niçois devra ensuite attendre deux semaines pour assister au match pour la troisième place, le 6 juillet à 17h00. L’antre de l’OGC Nice est donc gâtée avec six rencontres au programme, dont une du Japon, finaliste du dernier Mondial, et deux de l’Angleterre, troisième de la Coupe du monde en 2015. « Accueillir cette Coupe du monde est une grande responsabilité, car Nice et son stade devront jouer un rôle prépondérant dans la réussite de cette Coupe du monde féminine », explique d’ailleurs José Cobos, adjoint au Maire de Nice délégué aux événements sportifs et à la fondation en faveur du sport et de la culture.

Plus de 35 000 places pour l’Allianz Riviera

« L’Allianz Riviera sera parmi les trois plus grandes enceintes de la compétition en termes de capacité d’accueil », poursuit José Cobos. « Nous mettrons donc tout en œuvre pour en faire un grand succès populaire sur notre territoire et pour apporter une dimension encore supérieure à l’organisation de ce Mondial sur le plan national, grâce à tous ces atouts qui font de Nice une destination unique sur le plan international. » Preuve de l’importance de cet événement pour la cité azuréenne, Roxana Maracineanu, ministre des Sports, était présente à Nice à l’occasion du J-100 afin de saluer le dynamisme niçois. Depuis plusieurs semaines, à mesure que l’événement approche, les animations se multiplient afin de permettre au public de découvrir un peu mieux le football féminin. En particulier lors des matches de l’OGC Nice, où l’Allianz Riviera devient un véritable terrain de jeu afin de promouvoir le Mondial 2019. Démonstration de football freestyle féminin, animations et mini-jeux, l’antre niçoise est un magnifique cadre de promotion de cette Coupe du monde.

A lire aussi > les Bleues rêvent de titre

Par Olivier Navarranne

 

Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE