Coupe du monde 2019 : le décompte final est lancé en Bretagne

Si Rennes a souvent vécu à l’ombre de sa voisine nantaise en matière d’accueil des grandes compétitions internationales, elle se rattrapera l’an prochain en accueillant sept matchs de la Coupe du monde de football féminin de 2019. Un événement incontournable.

 

Cinq matchs de poules, dont le troisième match de l’équipe de France dans son groupe A, un huitième de finale et un quart de finale : tel est le programme alléchant proposé au public rennais à l’occasion de la Coupe du monde de football féminin, qui se déroulera du 7 juin au 7 juillet prochain en France. Le Roazhon Park, antre du Stade Rennais Football Club, a été retenu par les organisateurs pour être l’un des neuf stades qui accueilleront la plus grande des compétitions de football féminin, dont ce sera la huitième édition. Pays organisateur pour la première fois, la France vise à cette occasion un premier titre international. Souvent citées parmi les favorites en début de compétition, les Bleues ont jusqu’à présent manqué tous leurs rendez-vous : Jeux olympiques, mondiaux et euros.

24 pays représentés

On connaît déjà quinze des vingt-quatre nations qui participeront à ce grand tournoi et toutes les meilleures sélections devraient être là : Allemagne, États-Unis, Japon, Canada, Brésil ou encore Angleterre. Rennes est la seule ville du nord-ouest de la France à accueillir des rencontres, la candidature de La Beaujoire à Nantes n’ayant pas été retenue.

25 000 spectateurs attendus par match

Si le tirage au sort n’aura lieu que le 8 décembre, la billetterie est d’ores et déjà ouverte aux licenciés, en attendant le grand public très prochainement. Des packs pour assister à trois matchs sont proposés à partir de 25 euros, ce qui revient à moins de 9 euros par rencontre. De quoi espérer de belles affluences : environ 25 000 spectateurs sont attendus par match. Un objectif a priori largement atteignable : le Roazhon Park détient en effet le record d’affluence en France pour un match de football féminin. Il date du 3 juin 2016 et d’une victoire 1-0 des Bleues sur la Grèce, disputée devant 23 680 spectateurs.

Appel aux bénévoles

Pour accueillir ce public dans les meilleures conditions, 250 bénévoles sont recherchés à Rennes par la FIFA, instance organisatrice de l’événement. Seul prérequis imposé : être disponible lors des sept rencontres rennaises, trois heures avant chaque match et une heure après le coup de sifflet final. Certains postes nécessitent la pratique de la langue anglaise.

Par Régis Delanoë
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE