Coupe du monde 2018 : Le résumé d’Allemagne – Mexique

Le Mexique a créé la surprise en venant à bout d’une Allemagne sans inspiration (1-0). Ultra-dominateurs après l’ouverture du score mexicaine, les Allemands ne seront pas parvenus à trouver les solutions pour l’emporter…

 

La première mi-temps de ce Allemagne – Mexique aura été particulièrement rythmée et animée. Les Mexicains jouaient sans complexe face à l’équipe Championne du monde en titre, qui les avait dominés 4-1 lors de leur dernier affrontement. Les Allemands, assez haut offensivement, laissaient les Mexicains opérés en contre-attaque trop facilement, créant ainsi des situations dangereuses. A la 35ème minute, l’abnégation des Mexicains finissait par payer. Lozano côté gauche, voyait sa montée récompensée par un crochet suivi d’une frappe dans la surface, sur laquelle Manuel Neuer ne pouvait rien. C’était la douche froide pour l’Allemagne. Quatre minutes plus tard, elle réagissait sur un coup franc bien placé de Toni Kroos, détourné sur la barre transversale par Guillermo Ochoa. Une occasion manquée qui permettait au Mexique de rentrer aux vestiaires avec un avantage au score mérité.

Quels espoirs pour les Bleus de 2018 ?
Les Bleus vus par Julien Cazarre
La France et le Mondial : Une histoire riche

Comme on pouvait s’y attendre, l’Allemagne allait faire le siège du but mexicain en deuxième période. Joachim Low procédait à un premier changement à la 60ème, avec l’entrée en jeu de Marco Reus, afin d’apporter un peu plus de créativité à une équipe d’Allemagne en manque cruel d’inspiration. Se rapprochant de plus en plus de la surface adverse, les Allemands ne se montraient dangereux que sur des frappes lointaines (Draxler, Kroos), qui ne mettaient pas en danger le portier mexicain. Le coach Osorio faisait alors rentrer Rafael Marquez pour apporter plus de sérénité au Mexique, et lui donner l’occasion d’égaler le record du nombre de participations à différentes Coupes du monde (5 au total). Passés à cinq derrière, les Mexicains n’opéraient plus qu’en contre, se créant deux opportunités par Layun, qui ne parvenait pas à ajuster ses frappes pour sceller le sort du match (78ème, 82ème). Côté allemand, on tentait de trouver la solution, mais rien n’y faisait. Une dernière frappe de Brandt faisait passer un dernier frisson à la défense mexicaine mais Ochoa, toujours là, rassurait ses coéquipiers. La dernière opportunité allemande sur corner ne donnait rien, offrant une victoire impossible à prévoir au coup d’envoi pour les Mexicains. Un grand coup de chapeau à une équipe qui aura tout donné pour s’offrir une joie indescriptible. L’Allemagne devra quant à elle réagir dès le prochain match…

La rédaction
Crédit photo : Bildbyran / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE