Coupe de France : l’US Granville à l’assaut de l’OM

L’Union sportive Granvillaise, pensionnaire de National 2, défie l’Olympique de Marseille ce vendredi (21h05) lors des 16èmes de finale de la Coupe de France. Une affiche que l’OM avait remporté en 2016. Cette fois, les Normands espèrent bien se qualifier.

 

David contre Goliath, c’est pour ce vendredi. Les 16èmes de finale de la Coupe de France réservent en effet un choc entre l’Union sportive Granvillaise, pensionnaire de National 2, et l’Olympique de Marseille, actuel dauphin du PSG en Ligue 1. Un remake de l’année 2016, lors de laquelle les Phocéens étaient venus à bout des Normands malgré une belle résistance. Cette fois, la balance penche encore largement en faveur des Marseillais sur le papier, en raison des trois divisions d’écart. « On va jouer contre un des plus grands clubs français et c’est même le seul club français qui a gagné la Ligue des Champions », précise même Johan Gallon, le coach granvillais, histoire de rappeler la tâche ardue qui attend ses joueurs.

 

L’ambition au rendez-vous

Après avoir disposé notamment de Plabennec et de Versailles, Granville s’attaque à son premier très gros morceau dans cette Coupe de France version 2019/2020. Mais pour le coach normand, pas question de partir battu pour autant. « Chaque seconde, chaque minute, on doit penser qu’on peut battre l’OM. Même si c’est un peu fou, il faut se dire que c’est possible. Andrézieux a battu l’OM la saison dernière, Trélissac est allé jusqu’aux tirs au but, pourquoi Granville ne peut pas réaliser un exploit ? On a une infime chance, mais si on part défaitiste, ça ne sert à rien que je travaille… »

 

 

Granville a la science des exploits

Pour tenter de renverser l’Olympique de Marseille, l’US Granville pourra compter sur un stade Michel-d’Ornano de Caen plein à craquer. Avec des supporters marseillais, bien évidemment, mais aussi et surtout de nombreux normands désireux de voir le club local réaliser un exploit et franchir un tour de plus. Ce serait une juste récompense pour l’Union sportive Granvillaise, club habitué aux exploits en Coupe de France. Après les 16èmes de finale en 2016, les 32èmes en 2017 et les 8èmes en 2018, le club normand entend bien continuer de se frayer un chemin en dominant des ogres du football français. À commencer par l’Olympique de Marseille.

Olivier Navarranne
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE