Coupe de France de football : « C’est scandaleux »

Xavier Mouret, président du Stade Beaucairois 30, s’insurge que la Fédération française de football n’autorise les clubs amateurs à s’entraîner collectivement qu’une dizaine de jours avant le 6e tour de la Coupe de France.

 
Le ministère des Sports et la Fédération française de football ont validé hier la participation des clubs amateurs pour la suite de la Coupe de France 2020-2021. Ces derniers étaient allés jusqu’au 5e tour avant l’instauration du deuxième confinement. Les équipes encore en lice sont autorisées à reprendre les entraînement collectifs pour préparer leur retour dans cette compétition. Vainqueur du FC Sète 34 en octobre dernier, le Stade Beaucairois 30, club gardois évoluant en Nationale 3, est concerné par cette décision. Son président Xavier Mouret, ne cache pas son incompréhension : « Je suis surpris et en colère. Nous sommes à l’arrêt total. Les joueurs de l’équipe de N3 travaillent, donc il n’est pas possible d’organiser des entraînements entre 15 h et 17 h avant le couvre-feu. Cette décision n’a aucun sens, c’est scandaleux. » Xavier Mouret s’explique, ce n’est pas la dérogation pour s’entraîner qu’il conteste, mais la date du retour de la Coupe de France fixée au week-end du 30 et 31 janvier, soit dans dix jours. « Nos joueurs ne sont pas entraînés correctement pendant trois mois et ils comptent qu’ils reprennent un bon rythme en dix jours ? C’est un manque de respect. »

 

« On va partir de Beaucaire à 6 h 15 »

Le président du club de Beaucaire laisse d’autant plus éclater sa colère qu’il n’est même pas sûr que ses joueurs pourront retrouver rapidement le chemin de l’entraînement pour préparer au mieux leur déplacement au Canet Roussillon Football Club, club de Nationale 2, le dimanche 31 janvier. « La municipalité nous a dit qu’elle nous ouvrirait les infrastructures si nous avons une dérogation par rapport au couvre-feu, mais on ne l’a pas encore. Si elle ne nous arrive que lundi, nous perdrions une semaine. C’est de l’amateurisme. » Quand la dérogation par rapport au couvre-feu arrivera, l’effectif de N3 pourra s’entraîner entre 18 h et 21 h. La Fédération française de football a publié un protocole sanitaire pour ces matchs de Coupe de France, avec notamment l’obligation de fournir des tests PCR négatifs des joueurs deux ou trois jours avant la rencontre et de procéder à des tests antigéniques le jour-même. « Notre match est fixé à 12 h, il nous faut près de 3 heures pour arriver à Canet-en-Roussillon et on peut penser qu’il va falloir une bonne heure pour tester tout le monde, on va partir de Beaucaire à 6 h 15 », relève Xavier Mouret. Mais le président du Stade Beaucairois 30 n’est finalement pas mécontent de se déplacer jusque dans les Pyrénées-Orientales. « Je suis content de ne pas recevoir et de pas avoir la charge d’organiser tous ces tests. » Xavier Mouret rappelle également que cette autorisation de s’entraîner de manière collective ne vaut que pour les clubs encore engagés en Coupe de France. « Si on est éliminé, on rentre tous à la maison et on arrête les entraînements collectifs. On aura regoûté à la vie normale pendant dix jours avant qu’on ne nous la retire à nouveau. »

Leslie Mucret
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE