Sport Compétences : Le parcours de Mame-Marie Sy-Diop

Mame-Marie Sy-Diop, basketteuse actuellement aux Flammes Carolo, a suivi le programme Sport Compétences pour préparer sa reconversion à quelques années de la fin de sa carrière. Interview.

 
Depuis quand êtes-vous basketteuse professionnelle ?

Je suis franco-sénégalaise et je suis arrivée à l’Arras Pays d’Artois Basket Féminin en 2001 dans le cadre d’un programme de sport études. J’ai joué dans pas mal d’équipes du championnat de France, à Reims Basket féminin, au Basket Lattes Montpellier Association et à l’ESB Villeneuve-D’Asq LM (photo), entre autres. J’ai connu l’Euroleague et j’ai remporté le titre de championne d’Afrique avec le Sénégal en 2009 et 2015. Actuellement, je joue aux Flammes Carolo, à Charleville-Mézières.
 
Qu’est-ce qui vous a motivé à intégrer ce programme ?

J’ai découvert le programme Sport et Compétences grâce à Sportail Community, une plateforme qui met en lien les sportifs de haut niveau avec les entreprises, cofondée par Paoline Ekambi. J’ai contacté Véronique Barré, directrice du programme Sport Compétences, il y a un an et demi, car j’avais besoin qu’on me mette le pied à l’étrier. Au début, j’appréhendais. Quand on commence à préparer sa reconversion, on ne sait pas où on va. Personnellement, cela faisait dix ans que j’avais arrêté les études.

 

 

Avez-vous été rassurée ?

Le programme nous a permis de connaître nos compétences en tant que sportifs qu’on peut transférer au monde de l’entreprise. On sait faire beaucoup de choses, mais on ne mettait pas de mots dessus. Dans le sport, nous sommes tout le temps appelés à être meilleur, à nous corriger. Nous savons chercher des informations par nous-même pour mieux dribler ou shooter, pour prendre l’exemple du basket. L’engagement, la détermination, l’esprit d’équipe, ce sont des valeurs qui nous parlent et qu’on demande en entreprise. Nous avons été rassurés en réalisant que nos années de sportifs de haut niveau vont nous servir pour la suite. J’ai plus confiance en moi pour ma vie future. C’était une bonne expérience personnelle.
 
Sur quels points avez-vous insisté lors de votre parcours avec Sport Compétences ? 

J’ai travaillé sur les compétences qui me correspondent : “atteindre les objectifs” car il a toujours fallu que je me batte dans ma vie, “leadership” car je qualifie mon jeu d’altruiste et “définir une stratégie à mettre en action” par rapport à mes projets personnels et associations. J’ai pu décrocher des entretiens et effectuer des journées en immersion en entreprise, dont une à Decathlon.

 

 

Avez-vous défini votre projet de reconversion ?

J’ai repris mes études il y a deux ans en suivant un cursus dans une école de commerce à distance. Je souhaite travailler dans le management commercial et je voudrais avoir une base académique et plus d’expérience. À côté d’autres projets associatifs avec des jeunes au Sénégal et ambassadrice des JO pour le pays. Actuellement, j’ai toutes les cartes en main. J’ai des contacts des entreprises et des partenaires privés des Flammes Carolo. Je me donne deux ans maximum avant de finir ma carrière de basketteuse professionnelle.

Propos recueillis par Leslie Mucret
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE