L’édito de Richard Dacoury, vice-président du Limoges CSP

Découvrez l’édito de Richard Dacoury, vice-président du Limoges CSP.

 

Je suis resté au club 18 saisons, de l’âge de 18 à 36 ans. Ce club a participé à mon épanouissement à tous les niveaux. Ma vie est étroitement liée à ce club et à cette région. Je me suis construit en même temps que ce club avec lequel nous avons tout gagné. Le CSP est le premier club français champion d’Europe dans un sport collectif.

C’est aussi un public unique et fidèle. Les gens ont eux aussi grandi avec le club. Ils ont vécu des moments magiques, mais aussi des cauchemars. Mais, ils ont toujours été là. Ils ont toujours aimé le club et donné envie aux joueurs de se sortir les tripes. Le respect du maillot a un sens particulier ici. C’est une vraie communion entre le public, les joueurs, la ville, la région. Beaublanc raisonne de tout cela, de toutes nos émotions et de tout ce que nous y avons partagé.

Ce club est toujours très présent dans mon cœur. Aujourd’hui, le choix de revenir s’impose à moi. J’ai souvent entendu des gens me dire qu’on avait besoin de moi. Mais, j’ai aussi besoin d’eux. Nous nous sommes retrouvés pour écrire une nouvelle aventure qui sera je l’espère aussi belle que les précédentes.

Il faut parallèlement faire un audit du club à tous les niveaux. C’est un long travail indispensable pour construire la prochaine saison. C’est déjà demain. Nous devons nous engager avec beaucoup de passion et d’intelligence, être efficaces, mais sans se précipiter. L’objectif est de remettre de façon pérenne le CSP en haut du classement, de lui redonner la régularité qui faisait sa force par le passé.

Par Olivier Navarranne
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE