L’édito de Benoit Injai, meneur du Rouen Métropole Basket

Découvrez l’édito de Benoit Injai, meneur du Rouen Métropole Basket.

 

J’ai commencé le basket à 11 ans à l’ASPTT Rouen où j’ai joué pendant 5 ans. Je suis arrivé au centre de formation du Rouen Métropole Basket et j’ai fait mes classes de cadet à espoir. Il y a trois ans, j’ai signé un contrat stagiaire, puis on m’a proposé un contrat professionnel que j’ai accepté. Ça m’a fait plaisir parce que Rouen, c’est ma ville ! Mes parents, mes frères, mes copains peuvent venir me voir jouer.

Dans l’effectif actuel, nous sommes deux joueurs avec Carl Ponsar à être sortis du centre de formation. La saison dernière, Félix Michel était encore là, mais il a arrêté sa carrière. C’est important de voir des jeunes issus du centre de formation jouer dans l’équipe première, cela rend les Rouennais fiers de leur vivier et de leur club.

L’équipe fait une bonne saison, sur la lancée de la précédente où l’on avait atteint les demi-finales de playoff pour l’accession en Jeep ÉLITE. Les nouveaux joueurs qui ont rejoint le club se sont vite intégrés. On suit tous le même projet et ça se voit sur le terrain.

Le basket prend chaque année plus d’ampleur à Rouen. Les résultats sont là et nous avons une belle salle, le Kindarena, qui fait le plein de supporters. Les fans étaient présents en nombre pour notre finale lors de la Disneyland Paris Leaders Cup LNB en février (perdue face à la Chorale de Roanne 66-60, NDLR). Ils contribuent à la réussite de l’équipe.

Par Leslie Mucret
Crédit photo : RMB
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE