Jeep Élite : Choc au sommet entre Boulogne-Levallois et Limoges

Boulogne-Levallois, leader de Jeep Élite, accueille Limoges ce lundi soir (21h) à l’occasion de la 6e journée de Jeep Élite.

Qui pour battre Boulogne-Levallois en ce début de saison ? Personne pour le moment. Avec trois succès en trois matchs, les Franciliens caracolent en tête de la Jeep Élite aux côtés de Dijon et Bourg-en-Bresse. Les Metropolitans 92 ont également connu le goût de la victoire en Eurocup avant de se frotter à Limoges ce lundi. Un test, forcément, face à l’un des candidats réguliers au titre de champion. Forcément un match particulier pour Jurij Zdovc, coach de la formation francilienne depuis plusieurs mois et champion d’Europe 1993 avec Limoges. D’autant que l’entraîneur des Franciliens revient sur le banc à l’occasion de ce match, après deux semaines d’absence suite à son test positif à la Covid-19. « Il a été malade, isolé bien sûr, et n’était plus contagieux depuis quelque temps mais il était toujours testé positif, ce qui l’empêchait de coacher », explique Alain Weisz, le vice-président de Boulogne-Levallois. « Tous les clubs sont handicapés depuis le début de la saison, mais ne pas avoir d’entraîneur pendant deux semaines est un problème, surtout lorsqu’il doit mettre son empreinte sur l’équipe comme c’est le cas de Jure, qui a un programme d’entraînement et de progression très précis. » Fin du handicap donc dès ce lundi soir face à Limoges.

 

 

Côté Limoges, le club pointe au 5e rang de Jeep Élite, avec trois succès et une défaite au compteur après quatre matches disputés. Ce déplacement sur le parquet de Boulogne-Levallois s’annonce donc comme un vrai test, d’autant que le club limougeaud n’a pas joué depuis quinze jours. « On ne doit pas baser notre motivation, l’excitation qu’on doit avoir avant un match sur le fait d’avoir du public ou pas. On doit réussir à trouver de l’énergie à l’intérieur de l’équipe », explique Mehdy Mary, le coach du CSP, qui rappelle que cette rencontre aura lieu à huis-clos. « On verra ce qu’on est capable de montrer là-bas. On verra si on est capable de rester dans le match pendant 35 minutes et voir ce que cela donne à la fin, avec une confiance forte et des joueurs expérimentés. J’ai la sensation qu’on peut jouer tous les adversaires. On les a joué en pré-saison. On a vu qu’on était capable de rivaliser. » La motivation est ainsi au rendez-vous côté Limoges pour une rencontre qui a tout d’un choc en ce début de saison de Jeep Élite.

Olivier Navarranne
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE