Basket : Victor Wembanyama, prodige forgé à Nanterre

À seulement 16 ans, Victor Wembanyama fait déjà rêver les plus grandes franchises de NBA. Mais le jeune basketteur francilien prend le temps de grandir et de franchir les étapes du côté de Nanterre.

Prodige, futur grand, étoile en devenir… les qualificatifs ne manquent pas au moment d’évoquer le cas de Victor Wembanyama. Ce Francilien de 16 ans, 2m18 sous la toise, figure déjà sur les tablettes des plus grandes équipes de NBA. Le natif du Chesnay est le grand espoir d’une discipline qu’il n’a jamais vraiment commencé, comme il le dit lui-même. « Je n’ai jamais vraiment débuté ce sport, puisque j’ai toujours été plongé dedans dès mon plus jeune âge. Ma mère était coach et je fais partie d’une famille de sportifs. Ma sœur, Eve, est à l’ASVEL féminin. Mon frère, Oscar, est au Chesnay où il pratique le handball. Il fait partie de la sélection des Yvelines. Comme nous tous, il a des ambitions de haut niveau. Personnellement, j’ai toujours eu un ballon entre les mains. » Entre les mains, c’est le cas de le dire, car Victor a également pratiqué du football pendant deux ans, au poste de gardien de but. « Je m’intéressais beaucoup au football, mais j’ai fait un choix. J’ai arrêté le football après deux ans pour me consacrer au basket. » Plutôt un bon choix pour celui qui a pris le temps de se construire au fil des années, au sein des différentes catégories de jeunes. « Mon premier club était l’Entente Le Chesnay Versailles. Je suis resté pendant trois ans. Puis, avec la proximité entre le club du Chesnay et celui de Nanterre, il y a un contact qui a été établi et j’ai été repéré par les coachs de Nanterre, dont Michael Alard. Cela m’a permis d’être invité à participer au tournoi de Bourbourg avec les poussins du club de Nanterre. Nous avons malheureusement perdu en finale, mais cela m’a permis de me montrer aux yeux du club. J’ai finalement intégré le Nanterre 92 en 2014. J’ai été surclassé en benjamins dans l’équipe de Michael Alard. Cela m’a permis de m’intégrer et de progresser. En fin d’année j’ai participé à nouveau au tournoi de Bourbourg et je l’ai gagné. C’était un très beau souvenir et surtout un premier titre avec Nanterre. »

 

 

Surclassé les deux années suivantes, Victor devient champion de France minimes 2018 dès sa première année dans cette catégorie. « L’équipe de cette année, je la considère vraiment comme une famille. Ce titre c’est vraiment un moment qui nous a tous beaucoup marqué. » Un titre qui est venu valider sa progression, lui permettant de viser l’étage supérieur. « Suite à ce titre, je suis entré au centre de formation avec un an d’avance et j’ai pu évoluer en U18. C’est une saison lors de laquelle nous avons terminé vice-champion de France », confie le principal intéressé. Ses performances, mais aussi son leadership sur le parquet, ne passent pas inaperçus aux yeux des sélectionneurs nationaux. En août 2019, Victor Wembanyama participe à l’Euro U16, à Udine en Italie. Une compétition lors de laquelle il ne cesse de monter en puissance, maillot tricolore sur le dos. En quart de finale, il compile 12 points, 21 rebonds et 8 contres pour permettre à son équipe de rejoindre le dernier carré de la compétition. L’équipe de France s’incline finalement face à l’Espagne en finale (70-61), mais le jeune francilien est élu dans le meilleur 5 de la compétition : première échéance internationale validée. « Forcément, perdre en finale était une déception. Mais une médaille internationale, quel que soit le métal, c’est positif. »

 

 

En octobre 2019, convoqué par le coach Pascal Donnadieu, Victor Wembanyama fait ses premiers pas sous les couleurs du Nanterre 92. Forcément une fierté. « Depuis petit, Nanterre est un club qui m’a permis de m’élever et d’atteindre le niveau qui est le mien aujourd’hui grâce à un entourage et un encadrement de très bonne qualité », confie le jeune basketteur. « Il y a eu une médiatisation importante autour de moi et de Nanterre. On a tendance à me résumer à ma taille, mais l’image perçue dans les médias n’est pas du tout la même que celle qu’on a de moi à Nanterre. Au club, j’ai vraiment l’occasion de montrer mes qualités et qui je suis. » Depuis le début de la saison actuelle, Victor Wembanyama a montré toutes ses qualités au sein des espoirs de Nanterre, mais aussi sous les couleurs du Centre fédéral, qui évolue en Nationale 1, le troisième échelon du basket français. Dès son premier match, il a affiché 22 points, 10 rebonds, 7 contres et 32 d’évaluation : tout bonnement incroyable. Une forme qui lui a permis de multiplier les apparitions en Jeep Elite avec le club nanterrien. La « hype » Wembanyama est ainsi plus lancée que jamais, d’autant que le principal intéressé ne s’interdit rien. « Comme tout joueur, être drafté en NBA est un rêve, mais pour moi c’est surtout un objectif. Je n’ai pas envie de simplement évoluer en NBA, je veux y être un joueur dominant capable de mener son équipe à un titre. Mais il y a encore beaucoup d’étapes et de paliers à franchir entre le Victor que je suis aujourd’hui et celui que j’espère devenir. » Des étapes que le jeune Victor Wembanyama entend continuer de franchir à Nanterre, club devenu pour lui un cocon dédié à sa folle progression.

Olivier Navarranne
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE